FILMS / SERIES

Jurassic World : Le monde d’après

Pour mon plus grand plaisir j’ai pu assister à l’avant première de Jurassic World : Le monde d’après. Un film que j’attendais avec impatience ! En particulier avec le retour de Ellie, Alan et Ian, trio vedette du tout premier “Jurassic Park”. Tout cela ne nous rajeunit point !

Jurassic World : Le monde d'après

C’est donc avec une profonde nostalgie que je me suis rendue à cette séance qui s’annonçait particulièrement fantastique ! Découvrez dès à présent mon avis sur le film, un avis qui, bien entendu, sera garanti sans spoiler ! 

Mais avant cela revenons quelques années en arrière pour un petit rappel.

La vie trouve toujours un chemin

  • Jurassic Park sorti en 1993 par Steven Spielberg
  • Le monde perdu : Jurassic Park sorti en 1997 par Steven Spielberg
  • Jurassic Park 3 sorti en 2001 par Joe Johnston

Un premier opus qui fût un véritable succès ! Quoi de plus normal quand on sait que le grand Spielberg était aux commandes. Malheureusement ce ne fût pas le cas pour le troisième volet. Il n’a pas connut le même résultat que ses aînés. Il restera cependant dans les esprits, très certainement grâce à l’apparition de Alan Grant et Ellie Sattler. Un épisode qui aurait dû conclure la saga et pourtant…

  • “Jurassic World” sorti en 2015 par Colin Trevorrow
  • “Jurassic World : Fallen Kingdom” sorti en 2018 par Juan Antonio Bayona
  • et “Jurassic World : Le Monde d’après” prévu pour le 8 juin 2022 par Colin Trevorrow

22 ans plus tard, Jurassic World sort dans les salles obscures avec un tout nouvel réalisateur : Colin Trevorrow. 

Suite du premier opus avec cette fois-ci un tout nouveau duo mettant en avant Owen Grady (Chris Pratt) et Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) .

Malgré de nouvelles personnalités, nous retrouvons ce qui nous avait fait palpiter en 1993 : des dinosaures à gogo ! En particulier avec l’apparition du T-REX ou encore de nouvelles vedettes comme le mosasaure ou l’Indominus Rex, nouveau personnage de ce film.

Puis vient le tour de Fallen Kingdom. On se souvient particulièrement de cette fin ou les dinosaures étaient relâchés en pleine nature. Désormais les dinosaures et les humains ne font plus qu’un… Place donc au dernier Opus qui clôtura cette saga qui fait tant parler d’elle depuis des années.

Quatre ans après la destruction de Isla Nublar. Les dinosaures font désormais partie du quotidien de l’humanité entière. Un équilibre fragile qui va remettre en question la domination de l’espèce humaine maintenant qu’elle doit partager son espace avec les créatures les plus féroces que l’histoire ait jamais connues.

J’ai dépensé sans compter

Nous retrouvons donc notre duo dans un tout nouveau rôle : celui de parents. Suite aux événements du dernier film, Owen et Claire ont pris la décision de garder Maisie auprès d’eux et de la cacher au grand public. Une jeune fille qui a bien grandi depuis Fallen Kingdom et qui dispose d’un caractère bien trempé. On se demanderait presque si être éleveur de raptor n’est pas plus facile qu’avoir une ado en crise…

A côté de ça nous retrouvons également Blue qui est à son tour devenue maman. Rien de bien mystérieux puisque cela était visible à travers la bande annonce. Et c’est très certainement cela qui a fait le plus parler. Comment notre jeune raptor à pu procréer ? Bien entendu la réponse sera donnée dans le film. Ce qui est certain c’est que cela est un véritable mystère que les chercheurs souhaitent à tout prix comprendre… Vous sentez venir le kidnapping ?

Jurassic World : Le monde d'après

Là encore, rien de bien mystérieux puisque tout cela ressortait dans la bande annonce.

Heureusement, celle-ci ne dévoile pas tout et le visionnage du film vous réserve de grandes surprises. En particulier le thème principal du film. Détrompez-vous, les dinosaures ne seront pas le seul problème de nos protagonistes. Ce qui transforme “Jurassic World : le monde d’après” en Jurassic mission impossible ! C’est clairement le ressenti qu’on pourrait avoir et les dinosaures sont parfois mis de côté pour laisser place à une nouvelle intrigue. A cela s’ajoutent des acteurs au plus haut de leur forme et qui se sont transformés en véritables Rambos. Petit clin d’œil à Claire qui lors que premier Jurassic World courrait en talon… On est quand même pas très loin de ce genre de scène lorsque l’on demande à Owen en motocross d’aller plus vite que des dinosaures prêts à le déchiqueter.

Jurassic World : Le monde d'après

Nostalgique ?

Heureusement on retrouve tout ce qui fait le charme de cette saga : des dinosaures ! Croyez-le, vous serez très vite comblés en particulier pour les amateurs de carnivores ! Ce nouvel opus apporte son lot de nouveautés et on y retrouve également de vieilles connaissances comme le dilophosaure (paie à ton âme Dennis) mais également notre belle et jolie Rexy qui est de retour ! Pourtant elle devra faire face à un ennemi de taille : le giganotosaure, soit le plus grand carnivore que la terre ait porté. Et comme vu dans la bande annonce des atrociraptor seront également présents, déballage de dents en vue! 

Le plus grand plaisir que l’on pourra ressentir restera très certainement les très nombreux clins d’œil références au premier épisode présents tout au long du film. De quoi nous rendre un brin nostalgique… D’ailleurs c’est presque un plaisir de les dénicher au fur et à mesure. Mon préféré restant sans aucun doute notre bon vieux Malcom qui agit comme un héro. Et si on se refaisait cette scène totalement mythique ?

Y’a quoi là-dedans ? King Kong ?

C’est l’une des questions qui est très régulièrement posée. Jurassic World 3 est-il un film pour tous et plus particulièrement pour nos chères petites têtes blondes ?

Pour cette séance j’ai été secondé par mon fils de 12 ans, grand passionné de dinosaures depuis ses 3 ans. Il est inutile de vous préciser qu’il était impatient de découvrir ce tout nouveau film de la saga! Et bien sachez avant tout que le film ne dispose d’aucune interdiction en France et dispose seulement d’une mention “public averti”.

Mon fils n’était pas le seul enfant dans la salle avec, à vue de nez, une moyenne d’âge autour de 8 ans.

En ce qui concerne les scènes marquantes, il faut être honnête, il n’y a pas de quoi fouetter un chat ou plutôt, un dinosaure ! Les dinosaures peuvent cependant parfois être effrayants ainsi qu’une scène particulière qui aura le mérite de vous faire sursauter! En tant que maman, le film reste selon moi accessible dès 10 ans. Il faut cependant garder à l’esprit que les dinosaures sont des gros vilains pas beaux et prêts à dévorer tout ce qui se trouve sur leur passage.

Jurassic World : Le monde d'après

Pourtant malgré la cohabitation loin d’être une évidence entre les dinosaures et les hommes, le nombre de décès se  fait rare. Sérieusement ? Les dinosaures sont parmi nous et aucun n’est foutu de dévorer des humains ? On est quand même bien loin des premiers Jurassic Park… Bon, on retrouve cependant quelques humains qui arrivent à se faire dévorer pour notre plus grand plaisir, mais comme les précédents films, les scènes ne sont pas réellement visibles. Pas de boyaux en vue donc!

En ce qui concerne le scénario, celui-ci est un peu complexe et serait plutôt recommandé pour les plus de 12 ans pour une bonne compréhension de l’histoire. Il serait donc selon moi plus judicieux d’attendre cet âge là pour voir le film au cinéma car un problème de taille pourrait s’opposer à vous : les nombreuses questions tout au long du film…un point désagréable pour vous comme pour les spectateurs. 

Ne courez pas dans les hautes herbes

À présent je tiens à approfondir mon avis sur ce film après une nuit de repos et des flash-back de ce film qui malheureusement, m’a particulièrement déçu. Eh oui !

Pourtant, ce n’est pas l’envie qui me manquait. Comme une enfant, j’attendais avec impatience la sortie de ce 3 ème Jurassic World qui permettrait d’achever la saga que j’aime tant. Comme beaucoup d’entre vous, celle-ci était liée au retour de notre trio infernal. Et pourtant, c’est clairement l’un des points que j’ai le plus détesté.. 

Jurassic World : Le monde d'après

L’excitation était tellement forte que j’ai regardé plusieurs fois la bande annonce. Cette dernière qui me procurait à chaque fois des frissons dès lors que Alan et Ellie étaient réunis. Le tout avec cette musique tant connue… Tout était parfait pour moi, qui aurait cru que mon avis serait différent lors de la véritable visualisation ? 

La déception !

A ce moment-là, je n’ai senti aucune émotion au travers du jeu des acteurs. Malheureusement, le sentiment de “forcing” était présent, être la pour faire plaisir et pour ramener des téléspectateurs.. A cela s’ajoutent également des acteurs vieillissants dont certains auraient dû éviter le recours à la chirurgie. Cela a malheureusement gâché énormément le plaisir de les retrouver à l’écran. 

Je vous vois venir, “n’importe quoi, la chirurgie ne change rien”. Et bien si.. Malheureusement pour notre Ellie tant connue, les émotions n’étaient pas au rendez-vous. D’ailleurs, j’en suis même venue à être déçue par cette actrice que j’aimais tant auparavant. Cris à tous bouts de champs, pas de réelles émotions transmises… Bref, une catastrophe pour moi qui attendait son retour avec impatience.

Jurassic Park
Un brin de nostalgie…

A côté de ça on retrouve également Ian Malcolm. On aurait pu croire que les retrouvailles auraient été joyeuses, et bien, non… Encore une fois, zéro émotion et un humour qui aurait presque disparu. Bon, heureusement notre cher Malcolm a toujours quelques blagues en stock.

Trop de trop

On veut bien comprendre que les conditions n’étaient pas réellement bonnes mais honnêtement, le vouvoiement était il vraiment obligatoire entre Malcolm et ses compagnons ? Un poil dommage quand on voit ce qu’ils ont traversé auparavant. Et encore une fois cela gâche ces retrouvailles que l’on attendait tant et qui, du coup, manquent réellement de spontanéité!

On voit clairement que cela n’était que dans un seul but : appâter les téléspectateurs et clôturer cette saga en beauté avec un retour emblématique. Finalement, ce retour est catastrophique. Et cela gâche selon moi l’image de ce trio que l’on a appris a aimé et auquel on s’était attachés. La déception !

Jurassic World : Le monde d'après

On évitera également de s’attarder sur la scène finale (prévisible dès les premières minutes du film) qui était pour moi la scène de trop. Faire plaisir aux téléspectateurs en y introduisant une scène attendue depuis des années, oui. Mais le faire bien, et plus naturellement, c’est toujours mieux ! 

Vous l’aurez compris, ces retrouvailles étaient pour moi un véritable échec et restent dans le seul but d’appâter les anciens fans et de faire des entrées. Manque de pot, c’était mal joué !


Ce que l’on en pense vraiment

Ce dernier Jurassic dispose de ses défauts comme de ses qualités et cela serait dommage de passer à côté de ce film qui clôture cette saga qui existe depuis 1993.

Malgré des retrouvailles pauvres en émotions, le retour à l’écran de ce trio ne peut que faire plaisir bien que l’on aurait souhaité que celui-ci soit plus naturel. 

Vous l’aurez donc compris, Jurassic World : le monde d’après se doit d’être vu avec une recommandation : revoir le premier film dans la minute qui suit pour ne pas oublier ce chef d’œuvre qui ne sera jamais inégalé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.