KIDS

New Super Lucky’s Tale

Cette fois, c’est moi qui m’y colle. Le mercredi, c’est un article pour nos Trolls et aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de  New Super Lucky’s Tale. Le jeu date de 2019, mais ce n’est que récemment que je l’ai fait découvrir à mon fils de 7 ans.

New Super Lucky's Tale

Test effectué sur XBOX Séries X

Un renard pas comme les autres

Le monde de Lucky est envahi et la sœur de celui-ci se fait enlever par le vilain matou Jinx, un sorcier aux griffes acérées. Il veut mettre la main sur le “livre des Âges” afin de gouverner le monde. Ce dernier regorge de grands pouvoirs. Cependant, ce dit Livre ne veut pas se faire capturer et il se met à prendre vie en absorbant tout le monde qui l’entoure avec notre petit Renard. Le voilà à l’intérieur à voguer aux quatre coins de ce monde pour récupérer toutes les pages afin de pouvoir retourner dans son univers. Il n’a pas été le seul à être intégré ici, les sbires du sorcier Jinx sont aussi là. Prêts à récupérer tous les textes pour s’emparer du pouvoir !

Pour nous soutenir et te faire plaisir !

Jolies paysages, mais rempli de dangers

Notre jeune goupil va devoir explorer différents lieux et terminer des missions. Chaque objectif permet de collecter des trèfles qui serviront à ouvrir des portes pour se diriger dans un autre endroit. Aucun niveau n’est similaire, mais l’objectif reste le même pour tous. 

Vous êtes dans un monde coloré aux allures de cartoon, mais vous rencontrerez des chenilles géantes que vous allez devoir affronter. Croisant le passage de poules démesurées tout en évitant les œufs de celles-ci. Des régions remplies de dangers, mais notre jeune Lucky n’a pas froid aux yeux. Il comprend que pour retrouver sa sœur et la sauver, il va devoir quitter ce livre coûte que coûte.

Un système de jeu de plateforme connu

Les actions comme courir, bondir et double saut ne vous sont pas inconnus, c’est normal, car dans “ New Super Lucky’s Tale” c’est la même chose. Il y a cependant une différence avec les autres jeux de ce genre : c’est la capacité de notre petit futé de pouvoir se déplacer sous terre pour éviter les dangers, mais aussi récolter des pièces ensevelies. D’ailleurs pour se défendre contre les ennemis, Lucky va devoir tournoyer et leur mettre un coup de queue. 

Le but est de collecter un maximum de trèfles. Pour cela, vous pouvez y arriver de différentes manières. Dans chaque mission retrouver les 5 lettres qui composent le nom de LUCKY, récolter 300 pièces. Ou encore en réalisant des défis qui seront plus ou moins camouflés pour récupérer une “page cachée”.

Un troll aux commandes

J’ai demandé à mon fils ce qu’il pense du jeu et sa réponse : “Il est bien, mais un peu facile et un peu difficile”. Il faut savoir que c’est déjà un adepte des jeux de plateforme, il a commencé avec Mario, Crash Bandicoot, Rayman … Donc la prise en main a été relativement simple pour lui. Le seul hic, c’est de lire les consignes car au moment où il a commencé “New Super Lucky’s Tale”, il était au début de l’apprentissage des mots donc il fallait un adulte avec lui pour lire. Honnêtement, c’est un jeu assez intuitif donc il a vite compris le principe.

En revanche, certains niveaux demandent tout de même un peu de patience pour pouvoir atteindre l’objectif complet. Ce qui n’est pas la première qualité de ma petite tête blonde comme il est plutôt du genre à foncer. Il n’en reste pas moins consciencieux, il refera le niveau pour atteindre un 100 % à chaque fois. Un petit mot pour la fin de mon petit geek : “Il faut jouer à ce jeu, il est cool !” Donc s’il le dit, il le faut.

Ce que l’on pense vraiment :

Portrait GirlyTaz - Le Geek Paresseux

Au début, j’ai totalement laissé faire mon disciple, mais cela s’est vite retourné contre moi. Quand j’ai essayé à mon tour, j’ai dû lui demander de l’aide et c’est plutôt comique de voir à quel point à cet âge, ils ont des facilités d’adaptations. Il m’a très souvent piqué la manette, mais j’ai pu tout de même me faire mon propre avis. À la base “New Super Lucky’s Tale” est un PEGI 3, mais si vous êtes fan des jeux de plate-forme vous allez aussi y trouver votre compte.

Je me suis vraiment amusée avec mon enfant, on a pu partager un moment ensemble et le voir tout fier me dire où aller, quoi faire, m’a beaucoup fait rire. Du haut de ses 7 ans, il est très débrouillard et je sens qu’on a pas fini de le voir une manette à la main. Pour conclure, que ce soit pour vous ou votre progéniture, ce jeu va vous charmer. On ne trouve pas de grande difficulté et le fait que ce soit sous-titré en français peut permettre aux plus grands de se débrouiller seul(e).

Lire notre article “Horimiya Tomes 1 et 2”

  • Univers mignon et coloré
  • Prise en main simple
  • Jeu pour petits et grands
  • Redondance des objectifs de missions
  • Maniabilité parfois un peu limite (lors des sauts)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.