KIDS

Turnip Boy Commits Tax Evasion

Aujourd’hui, nous vous prouvons encore une fois qu’il est possible de découvrir des pépites venant de petits studios. Découvrons ensemble Turnip Boy Commits Tax Evasion, un jeu développé par les studios Sonnzy Kazoo et édité par Graffiti Games. Sorti le 22 avril 2021 sur steam, il rejoint le catalogue du gamepass le 19 avril 2022. 

Turnip Boy Commits Tax Evasion

Test réalisé sur Xbox series S

5 fruits et légumes par jour

Vous avez toujours rêvé de devenir un légume ? C’est chose faite. Dans Turnip Boy Commits Tax Evasion, vous incarnez un jeune navet qui, malgré son adorable bouille, s’avère être un véritable petit délinquant allant jusqu’à frauder le fisc et étant ainsi incapable de payer sa taxe d’habitation. Heureusement pour lui (ou pas), le maire Oignon lui propose de rembourser sa dette lui évitant ainsi de finir dans une soupe. 

Bien que notre petit légume ne dispose pas de la parole, celui-ci n’a pas de peine pour se faire comprendre, c’est donc non sans mal que celui-ci parcourt son village dans l’objectif de réaliser les différentes tâches que M. Oignon lui donne. Le tout en communiquant avec les différentes villageoises : carottes, fraises ou bien encore myrtille ! Toute la panoplie est là, passant même jusqu’à la patate âgée et le bébé carotte. Autant vous dire que désormais vous regardez vos aliments différemment.

Là où Turnip Boy Commits Tax Evasion fait carton plein, c’est bel et bien sur la nostalgie. Dès les premiers instants, vos tendres souvenirs remontent et laissent place à une immense nostalgie… Ah, Zelda, décidément, tu en as marqué plus d’un ! Car oui, il est impossible de ne pas penser à lui lors de notre première partie. Tel un dieu, Turnip Boy prend exemple sur ce jeu qui a bercé l’enfance de bien d’entre nous. Un choix très judicieux !  

Turnip Boy Commits Tax Evasion

Mécanismes et équipements

 Nous reprenons donc les mêmes mécaniques : quelques énigmes, des donjons, mais également des quêtes, données par les villageois, où il sera nécessaire de réaliser quelques échanges pour obtenir votre dû. Une récompense pas forcément utile puisqu’il sera question de chapeau mais il faut croire que pour notre navet le style à une place bien importante. En soit, cela n’apportera pas grand chose donc mise à part si vous souhaitez obtenir le 100 %.

Au niveau de l’équipement, nous retrouverons des objets comme une pelle, une épée ou encore, un arrosoir. Ses outils vous permettront d’avancer dans votre quête et de rembourser votre dette. Un nombre cependant réduit en lien avec la durée de vie du jeu, pas de quoi s’enflammer en ce qui concerne votre inventaire.  

C’est donc équipé de votre épée que vous partez à l’aventure, prêt à terrasser tout ce qui se trouve sur votre passage… Bon d’accord, vos ennemis seront en réalité des escargots, un cochon géant ou encore un chat avec une tartine de beurre sur le dos… C’est tout de suite moins effrayant et on pourrait presque avoir de la peine pour eux.

Cependant, quelques points manquaient à l’appel, comme un journal de quêtes ou bien encore la carte. Un poil perturbant au début, mais le manque sera très vite comblé puisqu’il n’y a pas réellement de difficulté. Peu de lieux sont disponibles ce qui vous facilitera la tâche, on est quand même bien loin des donjons de Zelda a Link o the past. OUF !  

Un navet à mettre dans la corbeille ?

Et bien non ! En outre, son gameplay très enfantin et ses blagues à deux francs six sous qu’on aime, Turnip Boy est clairement une réussite ! On adore tout simplement partir à l’aventure dans ce cadre coloré et pixelisé façon année 90. À cela s’ajoute l’humour permanent avec de nombreux clins d’œil qui vous donneront le sourire. Des jeux de mots simples et pourtant relativement réussis, reste à voir si vous trouverez les nombreuses références présentes dans le jeu…

De plus, son gameplay, relativement simple, sera adapté à tous les joueurs allant jusqu’à proposer un mode invincibilité qui ne bloquera pas pour autant vos succès et l’avancé dans l’histoire. Une option qui peut s’avérer être utile pour les joueurs plus jeunes.

D’ailleurs, ce jeu est-il réellement adapté pour les moins expérimentés ? La réponse est oui. Le jeu propose une expérience dont même les moins expérimentés trouveront leur bonheur. On vous conseille néanmoins l’acquisition de la lecture puisque le jeu ne dispose pas de commentaire audio. Il sera nécessaire de parler avec les villageois et le maire pour connaître sa future destination. 

Turnip Boy Commits Tax Evasion

Quelques inconvénients

Par contre, le jeu dispose malgré tout de ses inconvénients. On pense notamment à la durée de vie beaucoup trop courte, au grand maximum, il vous faudra 3 pauvres petites heures pour compléter le jeu dans sa totalité… Et encore, tout dépendra de votre manière de jouer. Les plus aguerris pourront compléter le jeu en 2h au maximum. 

À cela s’ajoute un gameplay peu exploité qui est, sans aucun doute, dû à la durée de vie du jeu. Plus qu’à espérer qu’une suite comblera ce trou car oui, notre navet mérite clairement qu’on parle un peu plus de lui et une suite ne serait pas négligeable. La vengeance du petit pois masqué… Un bonduelle en vue ! 

Turnip Boy Commits Tax Evasion

Il faut savoir également que les succès sont à la portée de tous et ne demandent que très peu de temps pour être réalisé. La majeure partie constituante à déchirer des documents. Simple et jouissif à la fois. On pourrait cependant avoir de la peine pour fraise et sa fameuse lettre d’amour. Malheureusement, notre cher navet est atteint d’un troc : déchirer tous les documents qui se trouvent sur son passage. Sache que moi aussi, j’aimerais déchirer mes factures ! 

Qui dit succès facile dis vidéo ! Notre cher paresseux a tenu à vous faire un guide complet vous permettant d’obtenir tous les succès. 


Ce que l’on en pense vraiment :

Turnip Boy Commits Tax Evasion fut une réelle surprise. Téléchargé avant tout pour l’un de mes trolls, j’ai pris un immense plaisir (voir un peu trop) à jouer à ce jeu, ne laissant donc aucune place à mon fils. À la fois drôle et attachant, ce jeu fera parfaitement l’affaire pour une après midi sans prise de tête. Un court instant qui vous enverra tout droit en enfance. 

En ce qui concerne les plus jeunes, celui-ci sera parfait pour le préparer à l’enfer qu’est Zelda. Forcément, la vie d’un légume n’est pas comparable à celle d’un protagoniste tel que Link. 


Pour information, sachez que le jeu est dès à présent disponible sur le GamePass, pas d’excuse en vue pour passer à côté.

  • Un humour décalé
  • Une bande son entrainante
  • Des personnages beaucoup trop mignons.
  • Beaucoup trop court
  • Absence de map
  • Des combats peu dynamiques voire ennuyeux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.