INTERVIEW

L’interview : Grigsan Arts

Nous avons déjà tous entendu parler de “Jeu de rôle” (JDR). Cependant, si vous n’êtes pas adepte, vous avez peut-être réagi comme moi à votre première session, c’est-à-dire “Qu’est-ce-que c’est ?”

Aujourd’hui, Laurent (alias Grigsan Arts) vient partager avec nous cet univers que nous ne connaissons pas très bien. Et peut-être qu’à la fin de cette lecture, vous aurez envie d’essayer !

Bonjour Laurent ! Parles nous un peu de toi ?

J’ai grandi en regardant le Club Dorothée et en gagnant des cartes DBZ en les jetant contre les murs de la cour de l’école. Trente ans après, on me fait jouer à un jeu de rôle (JDR), hobby dont je deviens rapidement accro. Une chose en entraînant une autre, j’écris et publie maintenant les miens.

L'interview : Grigsan Arts
© Glitchers, Grigsan Arts

Quand et comment as-tu découvert le JDR ?

J’ai découvert le JDR en Irlande. Ma compagne et moi cherchions un moyen de pratiquer notre anglais en dehors du travail. Un jour, un de nos amis nous présente un livre de JDR (D&D 5e), nous débrief rapidement sur ce que nous sommes censés faire et nous dit que nous pourrons jouer ensemble à l’occasion pour pratiquer notre anglais dans une ambiance détente. C’est ainsi que nous faisons nos premières parties. Tout bascule complètement à notre arrivée en France, quand nous cherchons à faire de même pour aider ma compagne à apprendre le français. Nous rejoignons alors l’association de JDR la Croisée des Épées (CDE) proche de chez nous. C’est grâce à elle et les super amis que nous nous sommes ainsi fait que mon intérêt premier pour le JDR s’est transformé en véritable passion.

© Croisée des Épées (CDE)

Comment expliquerais-tu à un(e) novice la mise en place d’une partie de JDR ?

Pour bien expliquer la mise en place d’une partie de JDR, il est nécessaire d’expliquer ce que c’est ainsi que son déroulement. Le jeu de rôle est le croisement entre un roman de fiction et un jeu de société. On se retrouve entre amis pour vivre une histoire commune dont nous sommes les héros. Un participant est le meneur de jeu, c’est lui qui dirige l’histoire et présente les situations aux joueurs. Les joueurs interprètent chacun un personnage central à l’histoire et décident de ses actions, dans le cadre des règles du jeu, pour répondre aux situations présentées. En résulte une aventure dynamique, complètement immersive, incroyablement prenante, souvent surprenante et surtout toujours unique.

La première fois que tu as été Maître de jeu, comment l’as-tu vécu ?

Je suis passé meneur après avoir joué 2 sessions comme joueur si mes souvenirs sont bons. J’avais tellement envie de “raconter ma propre histoire” que j’ai acheté les 3 livres D&D principaux et les ai tous lu en une semaine. Ma première session a été assez stressante, car je connaissais mal le hobby et encore plus mal le jeu. Heureusement que mes joueurs étaient adorables et patients avec moi. Je l’ai cependant super bien vécu et je n’attendais qu’une chose : attaquer la suite ! Je conseille cependant de faire plus de deux sessions avant de se lancer comme meneur, ça aide.

Aujourd’hui, tu as sorti ton propre JDR “GLITCHERS”, peux-tu nous en dire plus ?

Tout a commencé par la lecture d’un article de game design. Sans rentrer dans de la théorie ludique, cet article m’a fait réaliser qu’un JDR pouvait tout à fait être une fiction intéressante sans nécessiter des centaines de pages de lore. La question qui m’a donc orienté durant le développement du jeu était : comment rendre un univers intéressant et jouable facilement, tout en le gardant léger et accessible ? C’est ainsi que Glitchers est né.

Est-ce que les démarches pour voir naître ton projet ont été difficiles ? 

J’aime faire les choses par moi-même, notamment lors d’une première expérience. Pour Glitchers, c’était une occasion unique d’apprendre à créer, tester, écrire, éditer, relire, corriger, mettre en page, illustrer, maquetter un JDR. Cela a été très enrichissant et continue chaque jour de l’être. Glitchers a véritablement pavé la voie pour mes prochains projets plus conséquents. Je les envisage sous des angles complètement nouveaux depuis.

Tu as aussi une chaîne Youtube, peux-tu nous dire ce que tu y présente ?

J’ai créé la chaîne Grigsan Arts pour deux raisons : la première est de faire connaître le jeu de rôle sur table à un maximum de personnes, la deuxième est d’aider les rôlistes en devenir, comme vétérans, en leur apprenant ce que j’ai pu acquérir de mes lectures et mes expériences. Écrire Glitchers ayant été mon but principal ces derniers mois, la chaîne Grigsan Arts a tourné au ralenti. J’ai cependant prévu de remettre le pied à l’étrier très prochainement. 

Si on veut suivre tes aventures, où peut-on te trouver ?

Actuellement, le meilleur moyen de suivre mes projets passe par Instagram, plateforme la plus pratique pour moi. Pour en apprendre plus sur le JDR en général, la chaine YT sera mieux adaptée. Je travaille aussi sur un format régulier de lives qui devrait démarrer bientôt.

As-tu un dernier mot pour ceux qui souhaitent découvrir plus le JDR ?

Il y a de nombreuses associations pratiquant le JDR, chacune à sa manière. Le meilleur moyen de découvrir ce hobby est donc de rejoindre des pratiquants. Et si ça ne match pas la première fois, il ne faut pas hésiter à essayer auprès d’autres cercles, car chacun est (très) différent. Sinon, il y a toujours la possibilité de jouer en distanciel, ce qui est devenu courant durant le confinement. Enfin, si je peux me faire un peu de pub dans la lancée : si toi, lecteur du Geek Paresseux et curieux à propos du JDR, aime le genre moderne fantastique et souhaite te lancer corps (et âme) dans le hobby, Glitchers t’attend de pied de ferme !

Ce que l’on en pense vraiment :

Portrait GirlyTaz

Avant de parler avec Laurent, j’avais une très petite connaissance dans le JDR. Aujourd’hui, je n’ai pas essayé de faire une nouvelle session, mais je me dis pourquoi essayer avec le sien, car il le dit “jouable facilement” et son univers m’intéresse également. Et vous, vous avez des connaissances en la matière ?

En-tout-cas Merci à Laurent pour son temps et ses échanges pour aboutir à cet interview et on espère voir Glitchers dans beaucoup de mains ! On va continuer de suivre tes aventures de notre côté ! Le site de Grigsan Arts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.