LIVRES / MANGA

J’irais te tuer dans tes rêves

“J’irais te tuer dans tes rêves” est un manga de type Shônen. Sortie le 22 juin 2022 chez Pika Edition. La série sera clôturée en 4 tomes.

Pas touche à la famille

C’est une bien sombre histoire qui s’offre à nous. “J’irais te tuer dans tes rêves”nous conte l’histoire de Wataru MOCHIZUKI, un jeune garçon rempli de tristesse suite à l’assassinat de sa sœur. Saya était âgée seulement de 14 ans. Un sentiment qui sera rapidement transmis au lecteur et qui nous donnera à notre tour l’envie de faire payer ce crime odieux.

J'irais te tuer dans tes rêves

Un meurtre qui durant ce premier tome, restera mystérieux. Pourtant, dès les premières pages, une information de la plus haute importance sera divulguée : le nom des criminels ainsi que leur visage.

Ce sera l’une des seules qui sera donnée. De plus, très peu de révélations seront disponibles laissant ainsi place à une toute nouvelle intrigue : les pouvoirs de Wataru.

Suite à un accident, notre protagoniste sera entre la vie et la mort.

L’occasion pour lui de découvrir cette étrange faculté encore mystérieuse. Lui permettant ainsi, de s’imprégner dans le sommeil de ceux qui l’entourent.

Il semblerait donc que la vengeance soit plus forte que la mort. Wataru est bien décidé à utiliser cette nouvelle puissance pour achever son objectif : venger le meurtre de soeur.

J'irais te tuer dans tes rêves

Lire un extrait

Une vengeance qui pourrait passer inaperçue aux yeux de tous, sauf que Wataru n’a qu’une seule idée en tête. S’immerger dans les rêves des meurtriers et pouvoir les faire souffrir sans éveiller les soupçons des forces de l’ordre. Avouons que cette idée est tout à fait ingénieuse, pas besoin de s’inquiéter des potentielles preuves laissées. Pourtant, la tâche s’annonce beaucoup plus difficile que prévue et ce ne sera pas aussi simple de mettre un terme à cette souffrance.

Ma sœur a été assassinée, il y a huit ans. Les criminels : trois adolescents d’une cruauté sauvage. Le Code pénal des mineurs leur avait permis de maintenir leur visage et leur identité cachés, mais moi, je savais qui ils étaient, et je savais où les trouver. Ils ne pouvaient pas continuer à vivre tranquillement, sans ressentir le moindre remord. Ils devaient goûter à ma colère. J’ai fini par échafauder un plan pour mettre fin à leurs jours, mais c’est finalement moi qui ai frôlé la mort… Et alors que mon désir de vengeance…

Fais de ta vie un rêve, et un rêve une réalité

Malgré un scénario pour le moins classique, “J’irais te tuer dans tes rêves” réussit à se démarquer et rend l’histoire de plus en plus intéressante au fil des pages. Très vite, nous découvrons un Wataru particulièrement motivé et prêt à tout pour obtenir sa vengeance. En même temps, qui n’aurait pas fait de même pour venger l’un de ses proches ?

Au premier abord, nous pourrions croire que le meurtre de Saya est le seul point obscur du manga, et pourtant, ce n’est pas le cas.

J'irais te tuer dans tes rêves

Le manga explore une partie plus profonde : le sentiment de vengeance. Et cela peut souvent dépasser nos limites et ainsi nous pousse à commettre des choses horribles. De la torture physique et mentale sera également de la partie, un point très intéressant et qui donne un charme supplémentaire à la lecture. On reste cependant sur une légère dose de sadisme, pas de quoi effrayer le lecteur. Mais qui sait si celle-ci ne montera pas d’un cran au fil des tomes.

Ce que l’on en pense vraiment :

C’est une très belle entrée en la matière que nous propose Pika Editions ! “J’irais te tuer dans tes rêves” entre très facilement dans la catégorie que d’autres bons shônen. Cependant, je vous conseille de ne pas le mettre dans les mains de tous, notamment pour sa violence physique et mentale. Et en ce qui concerne le tome 2, celui-ci est prévu pour le 24 août 2022.

De mon côté, l’achat de ce premier tome a été effectué à la simple lecture du titre. Celui-ci a tout de suite éveillé ma curiosité ! Cet intérêt qui a très rapidement été comblé. Oui, ”J’irais te tuer dans tes rêves” est clairement réussi dans sa globalité et il serait fort dommage de passer à côté de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.