LIVRES / MANGA

L’école emportée T4 à 6

Pour rappel, “L’école emportée” voit le jour en 1972 en étant pré publié dans le magazine Weekly Shônen Sunday. Deux ans plus tard, celui-ci verra le jour en tant que manga au Japon. Il faudra ensuite attendre 2004 pour le découvrir en France. Mais ce n’est pas tout, Glénat fait vent de fraîcheur et décide de sortir une réédition du manga. Le tout bouclé en 6 tomes, cet article sera donc la conclusion finale, le tout, sans spoiler

Quelques jours après la publication de notre article, concernant les 3 premiers tomes, place à la seconde partie qui, cette fois-ci, conclura le manga. Une saga particulièrement bouleversante signée par la main de Kazuo Umezu, le grand-maître du manga de l’horreur.

Tome 4

Après l’effroyable épidémie de peste qui a décimé une partie des élèves, les survivants sont maintenant confrontés à des pluies diluviennes aux conséquences catastrophiques, ainsi qu’à l’apparition de mystérieux champignons noirs. Serait-ce là une solution au manque de nourriture ? Alors que Sho déconseille vivement aux élèves de les manger, certains ne l’écoutent pas et commencent à les consommer. Les conséquences s’avèrent rapidement terrifiantes…

Sortie le 19/01/2022 au prix de 10.75 euros. 416 pages.

Changement radical de décor pour ce 4 ème tome. Cette fois-ci, l’histoire débute bien loin de Shô et de ses camarades puisque c’est sa mère que nous retrouvons en premier plan. 

Une marâtre prête à tout pour aider son fils à sortir de cet enfer, jusqu’à à mettre sa propre vie en danger ! Durant les 100 premières pages, nous assistons donc au dénouement d’Emiko qui tente coûte que coûte de trouver une solution et transmettre un traitement à son fils. Malheureusement, le chemin s’annonce semé d’embûches et la jeune femme devra faire preuve de courage pour parvenir à ses fins quitte à se retrouver à l’hôpital.

On ne peut qu’admirer l’amour qu’Emiko porte à sa progéniture durant ce tome. Un trait magnifiquement réalisé prouvant qu’une mère est prête à tout pour secourir son garçon.

De leur côté, les enfants doivent faire face à une nouvelle attaque, qui, cette fois-ci s’annonce beaucoup plus dangereuse que les précédentes. La folie s’invite également parmi eux, réduisant en grande partie leur clan. 

L'école emportée
L’école emportée – Glénat ©

Tome 5

Les élèves qui ont consommé les champignons noirs commencent à se comporter étrangement et finissent par se transformer en de monstrueuses créatures. L’école se scinde alors en deux camps : ceux qui sont résolus à rester humains, et les autres, prêts à prendre un corps adapté aux conditions infernales de ce monde mais à abandonner leur humanité…

Sortie le 16/03/2022 au prix de 10.75 euros. 400 pages.

Nous retrouvons Shô et ses camarades, dans un tout autre lieu, bien loin de l’école. Les voici désormais dans une mystérieuse gare dont la première impression semble totalement vide. L’espoir renaît un seul instant, y aurait-il une réelle perspective de revenir chez eux ?

Malheureusement, cette attente est de courte durée, les enfants font désormais face à d’étranges créatures n’ayant qu’une seule intention : les dévorer. Une fois encore, les enfants vont redoubler d’un immense courage pour tenter en vain d’échapper à leurs ennemis. À cela s’ajoutent des révélations, particulièrement choquantes, qui sèmeront le doute envers ses adversaires à l’allure effrayante. Une alliance est-elle possible ? Pas si certain. 

L'école emportée
L’école emportée – Glénat ©

Le compte à rebours est d’ores et déjà lancé, il ne reste que peu de temps aux enfants de fuir à leur triste sort. Ils sont désormais prêts à tout pour pouvoir sortir de cet enfer, quitte à disséquer un cadavre. Ce n’est pas sans compter sur l’état de Shô qui se dégrade de jour en jour et qui nécessite une opération d’urgence. 

Tome 6 

“À bout de forces, les élèves survivants doivent se résoudre à abandonner l’école dans l’espoir d’un salut. C’est alors qu’ils pénètrent dans un ancien parc d’attractions peuplé d’automates semblant retracer l’histoire de l’humanité. Mais, tandis qu’ils découvrent la vérité sur leur monde et que les pires pulsions de survie finissent par les saisir, le passé et le futur entament une ultime ronde…”

Sortie le 18/05/2022 au prix de 10.75 euros. 368 pages

Nous y voilà, la conclusion finale ! Shô et ses camarades vont-ils parvenir à leur fin ? Le mystère est loin d’être découvert et de nouvelles révélations font leur apparition, bouleversant une fois de plus les enfants.

Shô a désormais repris ses esprits et compte bien coûte que coûte aider ses compagnons à sortir vivant. Malheureusement, la situation se complique et la menace ne fait qu’augmenter au fur et à mesure. En plus des créatures, le jeune garçon doit désormais faire face à son nouvel ennemi : Otomo, déterminé à prendre le rôle de chef. Sans oublier que la famine ne fait que de s’accroître.

Et pourtant les deux garçons vont devoir s’unir s’ils souhaitent survivre. Le danger ne faisant que s’empirer, les élèves doivent désormais quitter l’école précipitamment s’ils ne souhaitent pas mourir asphyxiés. Une confiance peut donc s’établir entre les deux camarades ? 

L'école emportée
L’école emportée – Glénat ©

Un lecteur emporté ?

Pour ma part, j’ai tout simplement adoré découvrir le manga. Il faut l’admettre, les tomes sont relativement gros et pourraient sembler longs à la lecture. Pourtant, vous n’en ferez qu’une bouchée ! Au fur et à mesure, l’intrigue ne cesse de s’accentuer, de plus, le sort des enfants devient un véritable mystère. Vont-ils rentrer sain et sauf ? Il y a-t-il réellement une solution ? Des réponses qui finiront par tarder, laissant place à beaucoup de questions tout au long de l’histoire.

Je reste cependant un poil déçu de la fin qui était totalement inattendue. Une contrariété qui se couvre tout simplement sur le fait que le manga s’achève ici. Quel dommage ! J’aurais réellement souhaité que l’histoire perdure au point de faire des recherches sur Internet, mais non, c’est bel et bien la fin de l’école emportée. 

On pourra donc ressentir une certaine déception à la fin de ce dernier tome qui aurait pu selon moi, être poussé avec un 7 ème. Une conclusion laissant place à l’imagination du lecteur, le poussant à créer sa propre fin. 

L'école emportée
L’école emportée – Glénat ©

Un autre point qui mérite également d’être évoqué : la présence d’enfants. Bien que cette saga soit composée en majorité d’enfants, celui-ci n’est clairement pas à mettre dans les mains des plus jeunes. Certains passages pourront s’avérer angoissants et effrayants, notamment dans le 6 ème tome qui entraînera les enfants jusqu’à leurs dernières limites.


Ce que l’on en pense vraiment : 

Voilà donc la conclusion de ce manga particulièrement malsain et inquiétant. Un final totalement inattendu qui bousculera de nombreux lecteurs.

Malgré son prix un soupçon plus élevé (10,75 euros) les tomes sont relativement complets et vous feront oublier très rapidement sa somme. Sans compter le travail remarquable de Kazuo Umezu, transmis tant dans son dessin que dans son scénario qui fait preuve d’innovation. 

Découvrez pas à pas l’histoire de Shô, qui malgré son jeune âge dispose d’une maturité incroyable et fera son maximum pour sortir de cet enfer.

“L’école emportée” est une pépite et mérite amplement sa place dans votre bibliothèque. 

Merci Kazuo Umezu pour votre remarquable travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.