LIVRES / MANGA

Ningyo

Ningyo est un seinen disponible chez Glénat. Ce one shot est sorti en mai 2022 et a été créé par Mato ainsi que Mr Tan. Mr Tan se nomme en réalité Antoine Dole. C’est un écrivain français qui est également l’auteur de Mortelle Adèle.

Ningyo

La mer d’arbres

Daichi est un jeune homme qui semble avoir tout réussi. Il a une femme qui l’aime, une petite fille, un emploi stable et ses parents sont fiers de lui. Cependant, le jour de ses 28 ans, ce garçon s’est rendu dans la mer d’arbres. Ce lieu est pourtant très éloigné de chez lui. De plus, la forêt d’Aokigahara est malheureusement aussi appelée la forêt des suicidés.

Ningyo

Besoin de réponse

Après le suicide de son frère, Kai souhaite comprendre. Des questions ne cessent de tourner dans son esprit depuis des mois et pourtant, aucune réponse ne se présente. Tout ce qui lui vient, c’est qu’il ne connaissait pas son frère. En apparence, tout semblait lui réussir, mais qu’en était-il réellement ? Pourquoi a-t-il fait ça ? 

Un pèlerinage

À force de questionnement, un jour, Kai décide d’aller jusqu’à la forêt d’Aokigahara. Sa mère tente en vain de l’en dissuader. Ayant déjà perdu un fils, elle ne souhaite pas en perdre un second. Sa peur de ne plus voir revenir Kai est si grande, mais du côté du père, il en est tout autre. Sa peine et sa colère lui font dire des choses horribles. Alors que son père lui fait ressentir toute sa douleur, Kai part sans se retourner vers lui.

Proche de sa destination, perdu dans ses pensées, Kai espère comprendre et trouver ce que cachait son frère. Mais alors qu’il se met en route vers son but, il se rend compte qu’il s’est trompé d’arrêt de bus. Cependant, il ne baisse pas les bras et avance. Il finit même par trouver un début de sentier et s’y engouffre. Alors, il se remémore sa dernière étreinte avec sa mère. En allant sur les lieux, là où son frère s’est donné la mort, il souhaite trouver quelque chose qui lui permette d’avancer. Il n’imagine pas que son pèlerinage ne fait que commencer.

Une forêt bien étrange

S’enfonçant toujours plus dans la forêt, Kai finit par s’y perdre. Pourtant le jeune homme était persuadé d’avoir bien préparé son voyage. Ses émotions s’entremêlent. Il est vite submergé par celles-ci. Alors qu’il était sur le point de perdre pied, il se raisonne et arrive à reprendre sa route. Cherchant des indices pour se repérer, il finit par se rendre compte qu’il n’y a plus un son autour de lui. Ce silence étrange le met très vite mal à l’aise. 

Tout à coup, des bruits se font entendre. Espérant trouver de l’aide, il se retrouve face à un animal mort. Mais alors que quelque chose semble être proche de lui, pris de panique, il se met à courir pour échapper à toute éventuelle menace. Dans sa précipitation, il tombe. Heureusement, il ne s’est pas blessé, mais en se relevant, il constate avec effroi qu’il est entouré de cadavres… et qu’il n’est pas seul !

Ningyo

Une œuvre à interpréter

Dans ce récit, vous allez accompagner Kai dans son parcours face à ce deuil qu’il lui est très difficile à vivre. Mais pas seulement ! Kai va plonger dans un autre monde, une autre réalité qui a toutefois beaucoup de sens. 

Ce qui est époustouflant avec cette œuvre, c’est que chacun va pouvoir interpréter à sa façon l’histoire qui vibrera de différentes manières avec son âme. 

Ningyo

Un récit à lire en y étant préparé

Étant donné que le sujet n’est pas léger, je vous conseille de ne pas lire “Ningyo si vous ne vous sentez pas prêt. Si vous-même vous avez fait ou faites face à un deuil, que dans votre entourage une personne s’est suicidée et que vous êtes à la recherche de réponses, ce récit ne vous en donnera pas. Hélas, le deuil est un cheminement à faire du début à la fin sans pouvoir trouver un raccourci. Pour l’avoir vécu plusieurs fois, je ne peux que vous conseiller de vous laisser le temps de le gérer, d’être entouré et de surtout prendre soin de vous.

Toutefois, même si le sujet est triste, et même si le parcours de Kai est difficile, la morale est pour moi source de lumière.

Ce que l’on en pense vraiment :

Le manga “Ningyo” ne m’a pas du tout laissé indifférente. Je trouve que l’ensemble décrit parfaitement les émotions que l’on peut ressentir face au deuil. C’est pourquoi, j’invite, ci-dessus, les lecteurs à être prêts psychologiquement, afin de ne pas rouvrir des blessures encore trop fraîches.

De plus, cet univers, cette légende … Tout m’a transporté du début à la fin. J’étais littéralement plongée dans le récit. Je me suis laissé porter par les vagues et j’y ai trouvé beaucoup de sens.

Je conseille vraiment cette lecture aux passionnés de récit émotionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.