LIVRES / MANGA

Otaku Otaku

Otaku Otaku est un manga de type Seinen disponible aux éditions Big Kana. Le premier tome est sorti en français en 2015 et le dernier, le tome 11 est disponible depuis le 10 juin 2022. Ces différents ouvrages ont été réalisés par Fujita et voici un aperçu des trois premiers tomes qui comprennent chacun 125 pages.

Otaku Otaku

Hé là, qui voilà !

Un jour, dans le couloir de leur entreprise, Narumi Momose croise Hirotaka Nifuji. Par le passé, ils étaient amis d’enfance, mais ils ne s’étaient pas revus depuis le collège. Afin d’éviter de dévoiler trop d’éléments de sa vie privée devant ses autres collègues présents, Narumi invite Hirotaka à se retrouver après le travail. Celui-ci accepte sans hésitation. 

Mais alors qu’elle pense être sauvée, Hirotaka se retourne et lui demande si elle compte se rendre au Comiket (la plus grande convention de manga et d’animé au monde).

Pas facile d’être une Otaku

Plus tard, autour d’un verre, Narumi n’hésite pas à retrouver ses habitudes avec son ami d’enfance. Tous deux, jouant sur leur console portable respective, elle lui fait savoir qu’elle aimerait qu’il ne dévoile pas que c’est une otaku. En effet, les otakus n’étant pas très populaires, elle voudrait garder ça secret. De plus, son dernier petit ami l’a largué à cause de cela, prétextant ne pas vouloir sortir avec une Fujoshi (terme péjoratif désignant des filles fans de Boys Love, manga et jeu vidéo). 

Alors qu’elle continue à discuter sur le sujet et sur le fait qu’il faut absolument garder ses passions secrètes pour trouver un petit ami, Hirotaka lui conseille plutôt de trouver une personne plus compréhensive. Elle réalise que pour que son petit ami soit compréhensif, il faudrait pour cela qu’il soit otaku lui-même. Elle part alors dans ses explications du stéréotype de l’otaku répugnant jusqu’à se calmer. Et pour raison, que son ami d’enfance lui signale être un gamer soit disant déplaisant. 

Narumi le fixe intensément et finit par signaler à Hirotaka qu’il n’est pas son genre. De plus, elle trouve qu’un ami otaku “c’est bien trop précieux” pour mettre cette relation amicale en péril. Et avant de le quitter, elle l’informe que leur collègue est peut-être aussi une otaku, car elle connaissait le terme de “Comiket”.

Otaku Otaku

Otaku particulier recherche Otaku particulière

Un autre jour, Narumi invite Hirotaka à aller boire un verre après le travail. Le serveur souhaitant prendre leur commande, les prend pour un couple, ce qui les met très mal à l’aise et remet sur le tapis leur dernière conversation à ce sujet

Elle lui indique qu’elle a tendance à être attiré par les crapules, étant donné que son ex a déjà retrouvé quelqu’un après seulement une semaine de séparation. Et concernant Hirotaka, elle le voit comme un otaku, plutôt qu’un éventuel prétendant. 

Vu que la conversation tourne en rond, l’ami d’enfance fait mine de s’en aller, mais Narumi l’en empêche. Elle l’a invité pour lui demander quelque chose d’important, c’est-à-dire, qu’elle souhaiterait son aide pour farmer afin de trouver des objets rares dans un jeu vidéo.

Alors qu’elle le complimente pour l’avoir secourue dans cette situation critique, il lui demande pourquoi elle ne le choisit pas. Elle ne comprend pas où il veut en venir sur le moment. Après l’avoir traité d’idiote et de fille plate, Hirotaka lui énumère les différents avantages de cette potentielle relation. À savoir qu’il sera toujours là pour lui venir en aide pour farmer, la faire augmenter son niveau quitte à l’attendre si elle doit faire des heures supplémentaires (car il faut savoir qu’elle est plus lente dans son travail que la majorité des employés). Il lui confie également qu’il ne la fera jamais pleurer et il fera tout pour qu’elle ne pense pas qu’elle a commis une erreur. Mais le coup critique qui la décidera sera le fait qu’il peut l’accompagner à son stand de convention qui a lieu le week-end d’après.

C’est ainsi que débute leur relation de couple.

Otaku Otaku

Les différents personnages importants

Dès le début, vous allez voir les 4 personnages principaux ensemble, dans le couloir de l’entreprise. En effet, Narumi est accompagnée de sa collègue Hanako Koyanagi et Hirotaka, lui, qui est accompagné de Tarô Kabakura. 

Narumi est une passionnée de Boys Love (BL) mais également de cosplay, de jeu de drague, d’idole en 3D et bien d’autres choses encore. Elle connaît plus ou moins tous les gros succès du moment. Elle préfère cacher qu’elle est une otaku, que ce soit sur son lieu de travail, mais également à sa famille ou même ses amis.

Hirotaka est un gamer qui mourrait sans ses jeux vidéo. Il ne déteste pas les gens, mais ils n’aiment pas non plus spécialement les fréquenter. Il a tendance à avoir un visage inexpressif et il fume.

Hanako, elle, aime le théâtre, les personnages en 3D et le cosplay. D’ailleurs, elle est connue pour ses cosplays masculins très réussis. Elle s’intéresse aussi aux mangas, animés et au BL. Depuis qu’elle a réalisé que Narumi était une otaku aussi, elles se sont fortement rapprochées.

Kabakura est le chef des trois autres protagonistes. Il lit principalement des mangas, possède quelques goodies et joue un peu aux jeux vidéo. Il s’est rendu compte en fréquentant les autres, que niveau otaku, il se situe entre les gens ordinaires, et les autres otakus. Et il sort avec Hanako.

Les références

Dans ce manga, vous allez profiter d’un condensé de références en tout genre ! Certes, il y a pas mal de références à la culture japonaise, mais vous pourrez profiter des explications en bas de page et vous permettant d’approfondir vos connaissances. Du reste, il y a des allusions à Final Fantasy, au mmorpg, à différents mangas comme Sailor Moon ou encore les Inconnus (c’est toi que je t’aime) et même Disney (rêve ta vie en couleur…).

Mais aussi de l’ironie utilisée avec les différents stéréotypes que l’on peut retrouver dans les mangas. Comme par exemple, un homme qui en plaque un autre contre un mur, mais également les poitrines féminines ayant une certaine popularité. Tout cela est tourné en dérision.

Que dévoilent ces différents tomes ?

Dans le premier tome, le début de leur relation reste très amicale. Entre le malaise de leur nouveau statut “en couple” et le train de vie d’otaku.

Otaku Otaku

Pour nous soutenir, tout en te faisant plaisir !

Concernant le deuxième tome, vous ferez la connaissance de Naoya Nifuji, le petit frère de Hirotaka.

Otaku Otaku

Pour nous soutenir, tout en te faisant plaisir !

Et pour le troisième tome, Narumi et Hirotaka vont se mettre au défi d’avoir un “vrai” rencard. Ce qui les contraint à ne pas être otaku et à ne pas faire de référence durant toute la durée de leur rendez-vous.

Otaku Otaku

Pour nous soutenir, tout en te faisant plaisir !

Ce que l’on en pense vraiment :

Très intriguée par ce manga, j’ai très rapidement accrochée. Qui n’a pas été mal à l’aise à l’idée de dévoiler son côté otaku à sa famille ou même à ses collègues ? Pour ma part, ce sujet me correspond complètement. 

De plus, Hirotaka me fait un peu penser à mon mari (un programmeur cachant ses sentiments) et étant en couple avec un otaku (qui se dit ne pas l’être à cause de mon LVL), je ne peux pas m’empêcher de m’identifier dans certaines situations.

Et puis, suivre les deux couples dans leur relation et l’amitié qu’ils ont en tant qu’otaku est vraiment très agréable et cocasse ! En effet, je pouffe de rire très souvent en lisant les pages de ce manga.

En bref, je conseille vivement cette lecture à tous les otakus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.