LIVRES / MANGA

Skeleton Knight in Another World – Tome 1 à 3

Skeleton Knight in Another World est une série de light novels publiée en manga depuis 2015 en AsieTiré du roman écrit par Ennki Hakari. Les différents volumes sont illustrés par KeG ainsi que le mangaka Akira Sawano et publié en français par Meian depuis août 2021. Il existe 10 volumes dont 7 sont sortis à ce jour en Europe.  La série animée est d’ailleurs prévue pour 2022.

Skeleton Knight in Another World - Tome 1, 2 et 3

Se réveiller dans un mmorpg

Un jour, un joueur de mmorpg se réveille dans une armure rutilante, adossé à un arbre. Il est stupéfait de réaliser qu’il est dans les mêmes conditions que son personnage de jeu vidéo. Celui qu’il venait de quitter avant de s’endormir. Afin de s’en assurer, il teste alors les différentes compétences, lui revenant en mémoire, de son chevalier divin nommé Ark. Force est de constater qu’il est exactement capable de tout ce que son personnage pouvait faire ingame (en jeu). 

Skeleton Knight in Another World

Réalité ou virtualité ?

Mais est-ce que tout cela est bien réel ? À force de réflexion, comparant les possibilités et les limites du jeu vidéo et de ce monde ouvert à lui, il conclut qu’il est bel et bien dans un monde réel et non pas virtuel. Un monde totalement inconnu s’ouvre alors à lui.

Une apparence problématique

Toutefois, ses capacités sont similaires à celles choisies par le joueur pour son chevalier et il en va de même pour son aspect. Alors que pour jouer, il pouvait créer un personnage comme bon lui semblait. Il avait choisi une skin (apparence) de squelette. Se regardant dans le reflet de l’eau, il le regrette, car ça implique pas mal de difficultés à venir ! Le risque est qu’il pourrait faire peur à tous ceux qu’il rencontrera et d’être alors pris pour un monstre

Une apparence problématique

Sa priorité : gagner de l’or pour survivre

Il décide, pour sa survie, de toujours garder son heaume et de rester discret. Malheureusement, il devra également gagner de l’argent pour vivre. Ce qui implique de se rendre dans une communauté pour trouver un moyen d’en obtenir.

Il faut savoir que dans les mmorpg, le joueur gagne son butin en accomplissant des quêtes, en tuant des ennemis et en trouvant des coffres. Ark se tourne naturellement vers la guilde des aventuriers pour obtenir un certificat d’aventurier et au passage marquer les esprits malgré lui. Il faut dire qu’un chevalier en armure rutilante, ça ne court pas les rues.

Skeleton Knight in Another World - sa priorité

Un chevalier au grand cœur

Après avoir fait une cueillette d’herbes avec une petite fille, qui s’est révélée plus dangereuse que prévu, à cause d’un monstre redoutable rôdant dans la zone, Ark continue sa progression pour survivre tout en essayant de garder le plus possible son anonymat en accomplissant des quêtes basiques

Malgré tout, à travers ses actes et sa bonté qu’il n’arrive pas à dissimuler, le chevalier se crée une réputation bien malgré lui.

Un chevalier au grand coeur

Son premier ami

À force d’effectuer des quêtes simples, il tombera sur une cachette de brigands et fera la connaissance d’un petit renard blessé, enfermé dans une cage. Après avoir été libérée, cette petite créature duveteuse décidera d’accompagner Ark dans ses aventures. Cette présence quotidienne comblera alors la solitude de notre chevalier qui décidera de le nommer Ponta.

Surtout que, quoi qu’il fasse, pour notre joueur souhaitant vivre une vie paisible, ses pas le mènent sans cesse vers des missions plus importantes et périlleuses. Il est donc toujours bon d’être accompagné d’un ami, en toutes circonstances.

Un manga uniquement pour les joueurs ?

Le côté personnage de jeu vidéo sera toujours mentionné ci et là, par des références. Telles qu’une incantation de sort, un signalement que la quête a été accomplie ou des gains d’objets et d’or. Ce qui rappelle que Ark, même s’il s’est fondu instinctivement dans son rôle, reste un humain comme vous et moi. Sauf qu’il est dans un monde totalement inconnu, qui reste similaire à un univers de mmorpg. Cela permet également à un joueur (et pas seulement de mmorpg) d’apprécier ces références. Et pour les non joueurs de s’y retrouver facilement et/ou de mieux s’imaginer la situation

Des bonus à chaque tome

A chaque tome, vous trouverez des bonus. En effet, chaque manga contient une page colorée souvent humoristique. Il y a également à la fin de chaque tome, une nouvelle inédite, qui apporte des éléments à l’histoire et ouvre une fenêtre sur le roman. En plus de deux planches finales terminant sur une bonne dose d’humour.

Que dévoilent ses différents tomes ?

Dans le premier tome, Ark rencontrera son premier elfe qui l’invitera à rester en dehors de ses affaires. Cependant notre chevalier mercenaire découvrira bien malgré lui, un trafic immonde auquel il ne pourra rester indifférent.

Skeleton Knight in Another World - Tome 1

En ce qui concerne le deuxième tome, à la suite de sa rencontre avec Ariane, une guerrière elfe, Ark accepte de l’aider à sauver les siens suite au traité rompu par les humains.

Tome 2

Et dans le troisième tome, Ark et Ariane ne sont pas les seuls à vouloir sauver des personnes réduites en esclavage. Ils s’associeront avec Goemon et Chiyome, des humanoïdes aux oreilles d’animaux, afin de les aider dans leur mission de sauvetage. 

Tome 3

Ce que l’on en pense vraiment :

Je suis étonnée que le joueur ne soit pas plus inquiet de s’être réveillé dans ce monde médiéval et fantasy. En premier lieu, je chercherais un moyen de sortir de là et non pas que d’y survivre (ce qui serait également une priorité). Cependant, je suis très intriguée par cette histoire et je me demande ce que lui réserve l’avenir. D’autant plus que le caractère du joueur derrière Ark correspond parfaitement à son avatar ; c’est un chevalier servant qui préfère la justice quitte à mettre en péril son anonymat désiré.

Ponta apporte un peu de mignonnerie dans cet univers “brut”, car il faut dire que ce n’est pas destiné à des enfants. En effet, dès les premières pages, vous tomberez sur des scènes de tentative de viol avec des personnages féminins aux formes généreuses où les illustrations restent modérées et suggestives.

Surtout que la quête principale que mènera Ark n’est pas légère comme cueillir des fleurs. Et c’est ce que j’aime avec ce manga, il y a ce mélange équilibré entre les interactions du duo formé par Ponta et Ark, apportant également un peu d’humour, les combats sanglants et les victimes souffrantes dans des situations fâcheuses. Pour ma part, je suis assez friande de ce genre de manga. 

Concernant les illustrations, elles sont pleines de détails pour donner encore plus de réalisme aux émotions des différents protagonistes. Cependant, pour les combats, si je n’étais pas une gameuse connaissant l’aspect de certaines attaques et sorts, j’aurais sûrement eu plus de mal, car il n’est pas évident de comprendre exactement ce qu’il se passe tellement ces parties sont très chargées en informations. Heureusement, ces pages ne sont pas nombreuses

Je conseille vivement cette lecture que l’on soit gamer ou non, adorant les mignons renards volants et n’ayant pas peur d’un peu de sang, de combats et de quêtes héroïques rapportant au passage de l’or. Pour ma part, je suis très curieuse de savoir ce que me réserve la suite de leurs aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.