LIVRES / MANGA

“Sutures” YBY Editions

Une nouvelle fois Will a eu la chance de pouvoir lire une novella de chez Yby Editions. Cependant, je dois vous avertir que celle-ci va toucher des sujets très sensibles et l’auteur le dit dès le début. “Sutures” parlent de torture, de viol, de pédophilie, d’homophobie et de slut-shaming (wikipédia sera mieux vous dire ce que c’est). Le sujet n’est pas très joyeux, mais niveau émotions vous n’allez pas être déçus, à plus forte raison si ce genre de choses vous met mal à l’aise. Par contre si le cœur vous en dit, allons-y…

"Sutures" YBY Editions

Résumé:

“Policier mis à pied pour faute grave, Gordon est rappelé brutalement à son devoir : son supérieur vient déposer un jeune témoin, Maximilien, devant la porte de son cottage écossais. Le corps du garçon et son air hagard attestent d’un passé de souffrances et de sévices. Dans le silence imposé par le mutisme de son invité, l’ancien flic se fait spectateur de l’étrangeté grandissante de Maximilien. Pourtant, cette confrontation étouffante, au-delà des non-dits, les rapproche plus que de raison…”

"Sutures" YBY Editions - symbole

Entrer en contact

Voilà quelques jours que Maximilien est arrivé dans le petit havre de tranquillité de Gordon et il n’a toujours pas émis un son de sa bouche. Le mutisme du jeune homme est pesant pour son hôte, car il sait qu’il n’a que peu de temps avant que son commissaire ne revienne. Le temps joue contre lui et il faut qu’il lui soutire des informations afin de faire tomber la personne qui a souillé et blessé son invité.

Avant de pouvoir lui délier la langue, il va devoir gagner sa confiance. Ce pauvre adolescent est amaigri et manque cruellement d’hydratation. Ce bon vieux flic va s’occuper de lui en préparant des repas, lui offrant un toit afin que ce dernier se sente en sécurité dans cette maison au milieu des Landes.

Alors que le calme et la sérénité règnent au cœur du foyer, Gordon commence tout de même à trouver le temps long. Maximilien n’a encore prononcé aucun mot et l’enquête de son chef n’avance pas. Pourtant, il est le seul à pouvoir envoyer cet individu derrière les barreaux. Celui qui en plus d’avoir fait du mal et souffrir ce pauvre garçon, aura aussi pris la vie d’une personne chère au cœur du pauvre homme. Alors qu’ils sont attablés, Gordon commence à questionner le pauvre garçon face à lui. À bout de patience, il finit par éclater de colère contre ce dernier. La frustration l’emporte et effraie la jeune victime.

"Sutures" YBY Editions

Une vie d’horreur

Suite aux foudres de Gordon, Maximilien s’enfuit de la maison, pris de peur ! Mais sa course n’est pas longue vue son état de santé. Pris d’un fulgurant sentiment de culpabilité, et ayant peur que le pire arrive à l’adolescent affaibli, Gordon part à la recherche de Maximilien. Il fait le tour du coin mais malheureusement ne le retrouve pas. Il finit par se décider à rentrer pour téléphoner à son chef pour  l’informer que le témoin s’est échappé. Sauf que ce dernier était revenu sur ses pas et attendait son hôte chez lui.

Quand Gordon voit Maximilien, il est soulagé même s’il découvre de nouvelles blessures sur lui dûes à cette escapade. L’homme s’excuse auprès du jeune garçon pour son comportement. Il commence à lui expliquer pourquoi son aide est tellement importante ! Que sans lui d’autres personnes vont souffrir comme lui à souffert, mais aussi, comme ceux qui n’ont pas eu la même chance que l’adolescent d’être vivants. Les efforts de Gordon semblent porter leurs fruits et le jeune Maximilien est finalement prêt à s’ouvrir. C’est alors qu’un événement très particulier se produit et montre ce que Maximilien a subi. Et pas seulement lui… Commence ainsi un récit qu’aucune oreille ne serait prête à entendre.

Ce que l’on en pense vraiment :

Portrait GirlyTaz - Le Geek Paresseux

“Sutures” YBY Editions est une lecture qui vous prend aux tripes et pour être honnête, j’en ai versé des larmes au fil des pages, ressentant la douleur et l’effroi des personnages. Des moments d’espoir qui n’ont abouti à rien pour certains, ressentir la détresse et l’envie que tout s’arrête. Quelques passages ont été durs à lire, mais impossible de décrocher. J’étais plongée dans cette ambiance pesante qu’on ne souhaite à personne. Je voulais connaître le dénouement de l’histoire et je ne m’attendais pas à cela à la fin. J’étais franchement loin d’imaginer que ça tournerait comme ça, je remercie donc Livia pour ce rebondissement.

En revanche, je ne souhaite à personne de vivre ce que Maximilien a dû endurer pendant tout ce temps ! Malgré toutes les horreurs, un sentiment d’attachement est présent ici et là, ce qui fait du bien à lire même si cela ne dure que le temps d’une lecture. On se dit que l’espoir de jours meilleurs peut être envisagé ? En tout cas, ce qui est sûr, c’est que “Sutures” me hantera longtemps.

Je tenais à dire que la couverture est magnifiquement illustrée par Gustave Auguste. Le travail des couleurs est poétique, tout en sensibilité et qui aura su très bien traduire la personnalité des personnages principaux. Bravo à cet artiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.