KIDS

The Last Kids on Earth and the Staff of Doom

The Last Kids est connu sur Netflix sous le titre “Les mômes de l’Apocalypse”. Dans l’animé, on fait la connaissance de Jack Sullivan, un jeune orphelin abandonné par sa famille d’accueil à la suite d’une invasion de zombies. Notre jeune garçon passe du statut de pupille à survivant de l’Apocalypse. L’animé est encore disponible sur la plateforme et ici, on a beaucoup aimé, mais un peu la série. Revenons-en à nos moutons avec “The Last Kids on Earth and the Staff of Doom”.

En avant Jack

On commence le jeu avec notre héros Jack et dès le départ, votre enfant aura le droit à un didacticiel. Alors la lecture est présente, mais cela reste intuitif et les images sont accompagnées donc la compréhension est plutôt facile. Après les explications assez rapides, vous incarnez l’orphelin afin de pouvoir atteindre le QG, mais grâce à la carte au-dessus, il vous sera facile de vous déplacer.

Cependant, attention sur votre route, vous allez rencontrer des vilains zombies qu’il faudra anéantir à coups de batte. Sur le chemin, votre enfant va pouvoir éclater le décor et il sera même préconisé de le faire. En fracassant les différents éléments, il pourra récupérer des pièces. Elles serviront à réparer et améliorer le QG, mais également les armes et tenues de chacun.

Jack et ses amis

Arrivée au QG vous allez retrouver Bardle, un monstre qui vous vient en aide afin de pouvoir lutter contre les attaques de ses semblables. Sauf que tous les envahisseurs ne veulent pas aider les humains ! En dehors de la team de départ composée de June Del Toro, Dirck Savage, Quint Baker et Jack Sullivan, vous serez aidé par des alliés particuliers comme Skaelka et sa hache ou encore un chien-monstre.

De plus, vous aurez pour mission d’aider d’autres créatures qui vous viendront en aide par la suite. Et certains vous demanderont de trouver certains objets pour améliorer “Big Mama” le véhicule de l’Apocalypse que Quint à fabriquer. Et vous aurez le privilège de vous déplacer sur le dos d’Asticolossal qui est un ver géant et de traverser la ville dans des souterrains.

Pour nous soutenir tout en te faisant plaisir !

Taper les zombies

Votre enfant aura une mission principale à effectuer. Et aussi des petites missions à côté comme rapporter à Estomonstre des pièces pour sa mâchoire d’acier. Afin de pouvoir enlever les racines monstrueuses qui deviennent de plus en plus féroce.

En chemin pour récupérer les pièces ou sauver vos amis. Vous allez rencontrer des zombies, certains seront lent, mais d’autres vous fonceront dessus, mais grâce à vos armes, vous pourrez les éliminer facilement. Quand vous anéantissez les ennemis, certains feront apparaître des parts de pizzas qui régénèrent vos points de vie. D’autres feront émerger vos supers pouvoirs : un boomerang pour Jack, une flaque gluante pour Dirck qui ralentissent les opposants et les affaiblissent.

L’avis du Troll

Mon fils a connu la licence grâce à l’animé sur Netflix qu’il avait dévoré. Il sera prêt à une attaque zombie même s’il n’est pas aussi courageux que Jack. Au début, il a très vite compris comment taper, se déplacer, passer rapidement certaines substances pour éviter de perdre trop de points de vie. Ou encore conduire Big Mama aucun souci pour cela, il a très vite assimiler chaque touche. Cependant, lorsque les premiers zombies l’ont attaqué, je l’ai senti un peu apeuré. Je l’ai dit plus haut, il n’est pas très volontaire quand il s’agit de combattre.

J’étais à ses côtés et quand il y avait des assaillants, il m’a passé la manette au début. Quand il a vu que son personnage ne craignait rien, il a bien voulu prendre le relais. Et a pu s’amuser à découvrir des coffres, des collectables (comme des bd) et saccager le décor. Les grands boss, il n’était pas à l’aise et a été impressionné donc j’ai repris la manette pour l’aider. Pourtant, comme il le dit “le jeu est vraiment cool, mais moi, il me fait un peu peur. Mais je l’adore et j’ai hâte de jouer avec ma maman !”

Ce que l’on en pense vraiment :

Portrait GirlyTaz - Le Geek Paresseux

“The Last Kids on Earth and the Staff of Doom” n’est pas à mettre dans les mains d’enfants sensibles. Je pense que même si mon fils a aimé l’animé, le fait de jouer le personnage ne lui a pas procuré la même euphorie. Le jeu est indiqué à partir de 7 ans, pour la compréhension, la prise en main ou le jeu en lui-même, je suis d’accord, mais je pense qu’il faut aussi prendre en compte le ressenti de vos petits. Bien que le but soit assez redondant pour un adulte, il est plutôt varié pour un enfant et il ne se retrouve pas submergé d’informations ou d’éléments perturbateurs ce qui l’aidera à mener ses missions à bien.

En revanche, Bandai Namco a pensé à la fratrie, car on peut être jusqu’à 4 joueurs. De quoi accompagner votre enfant si besoin sans avoir besoin de jouer à sa place. En plus, vous aurez des succès à débloquer en multi-joueurs. Pour conclure, “The Last Kids on Earth and the Staff of Doom” est vraiment similaire à l’animé, encore faut-il l’avoir regardé. Et je pense qu’on va s’amuser à le platiner ensemble afin qu’il puisse prendre plus confiance en lui avec ce genre de jeu et aussi lui montrer qu’il n’a rien à craindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.