LIVRES / MANGA

Anonyme !

Anonyme est un manga de type seinen. Il est édité par la maison Soleil Manga et composé seulement de 4 tomes. De quoi enrichir votre mangathèque à moindre coût. Attention néanmoins, cette lecture est destinée à un public averti.

Après moultes recherches, je me suis décidée à changer mon style de lecture et ainsi développer ma mangathèque sur des mangas proposant des contenus plus dramatiques. Anonyme est très rapidement sorti du lot proposant une lecture particulièrement poignante. Ne vous attendez donc pas à un thriller ordinaire. Différents sujets seront abordés comme le viol, le meurtre, le harcèlement et le chantage.  

Avant de rentrer dans le vif du sujet, développons tout d’abord les jaquettes du manga qui sont à la fois simples et très réussies. Sur chaque tome nous découvrons le visage de différents protagonistes du livre. Concernant le premier ouvrage, celui-ci est dédié à Takashi, personnage principal de l’histoire. 
Nous le retrouvons tacheté de sang mais pas seulement. Un bandeau noir dissimulant son regard le rendant ainsi Anonyme. Un détail pas si anodin lorsque l’on connait le titre… Il suffira de retirer la jaquette pour découvrir une nouvelle fois celui-ci sans le bandeau.. Le titre et le bandeau sont quant à eux en relief sublimant la couverture. De petits détails qui font toute la différence mais maintenant, qu’en est-il de son histoire ? 

Tome 1

Takashi vit la meilleure période de sa jeunesse. Il va intégrer l’équipe de base-ball de son collège et la fille qu’il aime, Sasaki, a accepté d’être sa copine. Mais lorsqu’il surprend son professeur abusant d’elle, il intervient à coups de batte. Obligé d’adopter une nouvelle vie ailleurs, la vie reprend son cours. Mais le passé revient le hanter. Un mystérieux informateur décide de mettre tout le monde au courant…

AIDE-MOI

Anonyme nous raconte l’histoire d’un collégien nommé Takashi. Aux premières impressions, Takashi semble être un adolescent comme les autres. Sportif, entouré de sa bande d’amis et surtout amoureux de la jolie Sasaki. Pourtant la vie du collègien va très rapidement basculer jusqu’au jour où il surprend le viol de sa camarade par un professeur.

Ce crime odieux va littéralement changer la vie des deux adolescents, les faisant ainsi vivre un véritable cauchemar. Sasaki devra relever la tête et faire de son maximum pour ne pas sombrer mais également éveiller les doutes sur ce qu’il lui est arrivé. Prise au piège et risquant de lourdes révélations, la jeune collégienne va se murer dans le silence quitte à mettre ses amis dans une mauvaise situation.

Quant à Takashi, il devra surmonter les regards omniprésents de ses camarades effrayés par les rumeurs qui courent dans les couloirs. Ce n’est pourtant pas le seul qui devra surmonter le regard des autres, sa mère, ainsi que sa sœur ainée devront également apprendre à vivre en étant détestées de tous. De lourdes conséquences engendrées alors que le seul but de Takashi était de sauver celle qu’il aimait… “Quand on aime une personne d’un amour sincère, on est prêt à tout faire comme un fou”.

LE COLLÉGIEN ANONYME

Le scénario est très rapidement posé lors des premières pages du premier tome. On comprend dès lors que l’histoire va tourner autour de Takashi et de son geste commis ainsi que le viol de Sasaki..

Un scénario un poil basique donc, pourtant Chikara KIMIZUKA incorpore de nombreux personnages et pour notre grand étonnement, Takashi et Sasaki ne sont pas les seuls à souffrir des gestes commis. Tout au long de notre lecture, nous en découvrons un peu plus sur la facette de personnages secondaires dont l’un d’eux, par exemple, est victime de maltraitance de la part de son paternel. Encore une fois, les sujets abordés sont poignants et à la fois réels, ce qui rend d’autant plus la lecture émouvante. 

Autre point, les tomes seront écrits à travers plusieurs époques. Des flash back mais également des années plus tard après les événements. Pas de quoi s’ennuyer donc et un moyen pour le lecteur (ou la lectrice!) de comprendre à quel point il est difficile de vivre avec un lourd secret. Un secret qui n’est pas prêt de s’effacer avec le temps et avec lequel il faudra apprendre à vivre. Mais comment vivre avec des souvenirs aussi douloureux ? 

Bien que très happy end, la fin est tout simplement parfaite et conclut parfaitement le manga. Le lecteur ne reste, pour ainsi dire, pas sur sa faim comparé à certaines autres licences. Pas de suspens ou de questionnement en vue donc, raison supplémentaire de craquer pour ce petit bijou. 

UN PUBLIC AVERTI 

Comme dit plus haut, Anonyme est tout sauf un thriller ordinaire. Plusieurs sujets de société sont abordés comme le viol, le harcèlement et le chantage. Des thématiques qui sont, malheureusement, encore vécues par nombre de personnes à travers le monde… L’influence des réseaux sociaux y sera également abordée et aura une grande importance dans l’histoire. De quoi se remettre un peu plus en question de ce que nous postons sur internet car oui, ne l’oublions pas, poster une photo sur internet peut avoir de lourdes conséquences ainsi que les mots utilisés.

Ce cocktail dramatique rend la lecture encore plus poignante. Le tout est tourné d’une façon réelle et on s’imaginerait presque à la place des protagonistes présents. 

Côté dessin le travail apporté par Yen HIOKA est plutôt basique mais à la fois très réussi. Il n’est pour autant pas question de mettre les émotions de côté. Nous retrouvons ainsi des dessins rendant les mises en scène violentes, l’enfance brisée de Sasaki et Takashi sont quant à elles parfaitement réalisées et rend les passages encore plus poignants. 

Que cela soit par son scénario ou par ses dessins, Anonyme n’est clairement pas une lecture à mettre dans les mains de tous. La mention public averti est d’ailleurs inscrite sur les tomes pour prévenir les plus curieux au risque de ressentir un certain sentiment d’injustice, de dégoût et de révolte.

Ce que l’on en pense vraiment : 

Anonyme est le genre de lecture qui ne vous laissera pas insensible et ce, jusqu’à la dernière page.  C’est en seulement 4 tomes que vous découvrirez un thriller particulièrement fort en émotions, prévoyez quelques mouchoirs pour les plus sensibles ! 

Je recommande grandement cette lecture pour ceux en soif de sensation forte, mais pas n’importe laquelle. Celle qui vous prend aux tripes et vous noue la gorge. On vous recommande d’ailleurs également de lire Adabana qui est tout aussi prometteur.  

Terminons cette article par une pensée pour toutes les victimes et une citation de Sylvie Guillemot “Le viol d’un enfant c’est toute une vie volée”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *