LIVRES / MANGA

Corpse Party : BloodCovered

DATE DE SORTIE
02/02/2023
AUTEUR
Makoto Kedouin
DESSIN
Toshimi Shinomiya
ÉDITEUR
Mana Books
TYPE
Shônen
NOMBRE DE PAGE
192 pages
PRIX
7,95 euros
CLASSIFICATION
16+

Un groupe d’amis bavarde tranquillement comme dans n’importe quelle école. C’est alors qu’une sombre malédiction transforme leur établissement en un espace clos et hanté dont ils sont désormais prisonniers. Parviendront-ils à sortir vivants de ce cauchemar ? 

ATTENTION, CORPSE PARTY – BLOODCOVERED EST DESTINÉ À UN PUBLIC AVERTI 

UN PEU DE CULTURE

Les vrais connaisseurs seront d’ores et déjà que Corpse Party : BloodCovered s’annonce particulièrement sanglant. Car oui, Corpse Party n’est pas inconnu du public puisqu’en réalité, c’est un jeu vidéo.

Sorti en 1996 nous y suivons 5 adolescents piégés dans une école primaire. Malheureusement pour eux, l’école contient de nombreux pièges… et fantômes qui ne sont autres que les précédentes victimes n’ayant pas pu s’échapper. Les protagonistes vont alors devoir survivre tout en éludant les mystères que contient le bâtiment. Énigmes et exploration sont les caractéristiques principales du jeu. Résumé comme ça, ça pourrait presque paraître mignon… N’en déplaise à certains: ce n’est point le cas ! 

Corpse Party, premier jeu de la licence

S’en suivront par la suite d’autres jeux, dont des remakes. Une majeure partie est disponible actuellement sur steam, malheureusement les jeux ne disposent pas de doublage Français. 

En plus de jeux, un OAV (Tortured Souls) ainsi qu’un live action (du nom original) voient le jour. Tous deux sont disponibles via Youtube mais on vous recommande grandement d’avoir l’estomac bien accroché avant de vous y lancer !

Mana Books ouvrent donc une porte à cette licence très prometteuse. Espérons que les ventes de BloodCovered soit bonne, si tel est le cas, Mana books ne devrait pas hésiter à sortir l’intégralité de la licence (et espérons d’autres licences horrifiques). Nul doute que Corpse Party trouvera son public. 

SAGE COMME DES IMAGES

Corpse Party : BloodCovered ne fait pas preuve de beaucoup d’audace et nous retrouvons un scénario plutôt cliché où tous les stéréotypes de l’horreur sont réunis. Nous faisons la rencontre de 7 collégiens dans leur établissement scolaire après une journée à travailler dur pour préparer la fête du lycée.

Un peu à la façon fais moi peur (paie ta nostalgie) les adolescents s’amusent à se raconter des histoires effrayantes dont une particulièrement sordide sur l’école élémentaire Tenjin. Une école qui, depuis, a été rasée suite au décès de l’une de ses professeurs ayant chuté dans les escaliers provoquant ainsi sa mort. D’ailleurs, il semblerait que celle-ci hante les couloirs de l’école depuis cet événement…

Après cette légère frayeur, il est grand temps pour nos adolescents de rentrer chez eux. Avant cela et après l’arrivée de deux nouveaux personnages, le groupe décide de faire une incantation : La Sachiko du bonheur.

Ce rituel consiste à créer un lien entre ceux qui y prennent part leur permettant ainsi de rester amis sans que jamais leur chemin ne se séparent. Les conditions sont plutôt simples, il faut maintenir une poupée en papier et prononcer 9 fois (et pas une de plus) “s’il te plait Sachiko”. Pour finir, les participants doivent tirer sur la poupée de papier pour que chacun en récupère un morceau. Ce papier doit à tout prix être conservé précieusement au risque de lourdes conséquences…

Prêts à partir, cela ne sera malheureusement pas possible à cause d’un tremblement de terre qui éclate totalement le groupe. Les voilà désormais séparés à l’intérieur d’un bâtiment qui leur est inconnu… Ou du moins jusqu’à ce qu’ils tombent sur un bulletin leur indiquant l’endroit où il se trouve…

ESPRIT, ES TU LÀ ?

Très rapidement nous comprenons que chaque livre sera divisé de sorte à créer plusieurs groupes. Nous découvrons alors dans ce premier tome l’histoire du côté de Seiko et Naomi, deux amies bien décidées à sortir de cet endroit.

Naomi, bien que blessée à la jambe, fera preuve d’audace et est déterminée à sortir de cet endroit. Seiko quant à elle, est un peu plus folle et n’hésitera pas à lancer quelques blagues pour détendre l’atmosphère. Elle semble d’ailleurs être attirée par son amie et n’hésite pas à toucher la poitrine de celle-ci sans son autorisation… Petite coquine ! 

C’est d’ailleurs l’une des particularités de Corpse Party : BloodCovered, une petite touche d’echhi* qui est d’ailleurs bien visible sur la jaquette du tome. On est donc averti dès le départ. Plusieurs scènes ou dialogues auront des caractères sexuels sans pour autant rentrer dans le vif du sujet. On pense notamment à une scène où Seiko demande à Naomi de la pommade pour ses fesses. A la fois drôle et gênant on n’en n’oublie pas pour autant l’horreur qui est le thème principal de cette saga. 

En Occident, le terme ecchi est utilisé pour désigner un genre de manga à connotation sexuelle, plus précisément un manga érotique mais non pornographique. En revanche, au Japon, le terme ecchi fait référence à la pornographie*

Parce que oui, si la saga Corpse Party est aussi connue, c’est bel et bien pour son côté horrifique. Les fans de la première heure ne pourront que confirmer mes dires et seront du même avis : ce premier tome n’est qu’un amuse bouche et la suite qui se prépare promet d’être particulièrement gore et ce, dès le prochain tome. 

La conclusion est donc plutôt positive pour ce commencement. Qu’il s’agisse d’enfants ou pas (poke Children), Makoto Kedouin, l’auteur, nous fait comprendre très rapidement que l’horreur sera au rendez-vous et elle n’épargnera pas les jeunes adolescents. Secondé par Toshimi Shinomiya qui lui se charge de la partie dessin et n’hésite pas à nous proposer des illustrations écœurantes. De quoi faire frissonner quelques lecteurs et raviver les plus grands amateurs du genre mais encore une fois, ce n’est que le début

CONCLUSION

Ma première expérience avec la saga Corpse Part fût avec Tortured Souls, version animé du manga. Je savais alors d’ores et déjà que cette lecture allait donc être particulièrement… sanglante ! J’ai néanmoins souhaité me procurer la version papier pour le redécouvrir une fois de plus. Et bien entendu, je n’ai aucun regret !

Si ce premier tome semble pour le moment plutôt calme, nul doute que les prochains tomes s’annoncent particulièrement sanglants et vous n’êtes clairement pas prêt à ce qui vous attend ! Ne soyez donc pas trop indulgent car l’horreur ne fait que commencer…

Amateur d’horreur ne passez donc pas à côté de cette petite merveille qui pour rappel sera conclue en 10 tomes. De quoi se remettre de la fin de Angels of Death qui arrive très prochainement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *