GAMING

Hellblade : Senua’s Sacrifice

“Hellblade : Senua’s Sacrifice” est un jeu sorti en 2017, mais j’avais envie pour ce premier test de vous partager mon expérience sur le chef-d’œuvre de Ninja Theory.

Bien-sûr si vous ne l’avez pas fait, je vais tâcher de ne pas vous spoiler l’intrigue. Et me concentrer sur ce qui fait de “Hellblade” un Masterpiece dans notre univers vidéoludique.

Un opus des plus surprenant

Généralement, une œuvre absolue ne tient pas qu’à une seule chose, que cela soit dans le monde du cinéma ou dans celui du jeu vidéo. J’aime à dire que c’est un ensemble, qui forme cette alchimie.

Nous sommes en 2017, un ovni se pose dans nos PS4 et dorénavant dans l’écosystème Microsoft et également sur Nintendo Switch. Un jeu d’action et d’aventure salué par la critique. Qui est considéré comme un édifice dans sa réalisation et sa conception. Ce sont ces aspects que je vais développer.

Hellblade : Senua's Sacrifice - Décor 1

Une aventure à part entière

Il est en effet, pour moi et pour beaucoup d’autres, plus qu’une aventure vidéoludique. De plus, “Hellblade” est un choc émotionnel, une expérience dont on ne sort pas indemne. C’est le genre de jeu qui vous fait pousser un waouh ! Et surtout qui reste dans votre esprit une fois fini. On sait que ce que l’on a vécu est quelque chose de magique et de sensationnel dans notre vie de joueur.


Commençons par le moteur du jeu, le Unreal Engine 4 fait un travail magistral dans le rendu visuel du titre. Des textures photo réalistes, une modélisation parfaite de l’actrice, Mélina Juargens, qui a prêté ses traits pour la motion design, mais pas seulement, puisque ce sont également toutes ses émotions en tant qu’artiste qui nous sont retransmises ici. Quelle classe ! Il faut en plus saluer son jeu de comédienne qui fait partie de l’équation et donc de la réussite de “Hellblade : Senua’s Sacrifice” . De plus, cela donne un tel réalisme à ce jeu. C’est également des graphismes plus nuancés, sombres avec des tendances grise et bleu qui s’ajoutent à cette esthétique.

Une narration aux petits oignons

Maintenant, que nous avons vu l’esthétisme, nous allons nous diriger du côté narratif. Je sais, j’avais dit pas de spoil ! Je vais tout de même me permettre ceci, car je trouve que cela est important pour la suite de mon propos. Donc, votre personnage Sénua souffre de psychose que vous allez subir tout au long de votre aventure. Je n’en dirais point davantage !

Revenons-en à l’auditif, imaginez que pour appuyer un moteur graphique dernière génération les équipes de Ninja Theory font appel à une batterie d’expert médicaux et spécialiste en maladie mentale pour collaborer sur le sound design du jeu.

Le sound design de “Hellblade : Senua’s Sacrifice” a été conçu principalement pour être joué au casque. Et ici, un gros travail a été effectué ! Avec une proposition de son binaural en 3D avec une profondeur et une hauteur de champs stupéfiante, croyez-moi !

Si vous n’avez pas de casques, foncez en acheter un !

Dans “Hellblade”, le son a une part importante et fait partie intégrante de cette alchimie avec le visuel.

Hellblade : Senua's Sacrifice - Narration

Parlons un peu de gameplay

Il est des plus simple car cela se résume à des phases de combats. Et s’en suit des moments de puzzle. Concernant les assauts, ils ne sont pas très difficiles, cependant, vous êtes mis à l’épreuve sur la durée, surtout avec les boss. Vous allez apprécier les moments calmes surtout après un combat. Il vous suffit de 3 boutons pour cela, c’est simple, efficace et on prend du plaisir durant les fights. Les animations sont fluides et dynamiques, on en ne demande pas plus.

Concernant les phases de puzzle, il vous faudra trouver des formes dans l’environnement. Quelquefois, elles seront difficiles à trouver, mais le gameplay reste très bien équilibré.

Je vous parlais plus haut de psychose, mais au-delà de cela, nous allons vivre à travers Senua toutes les phases mentales et émotives du genre humain.

La peur, la rage et j’en passe, certains moments en deviennent effrayants grâce au jeu de l’actrice. Sa modélisation et le travail des ingénieurs du son collaborent avec ses fameux experts cités ci-dessus.

Ninja Theory nous montre toute l’importance de la cohésion entre le visuel et l’auditif, chacun se sublimant l’un et l’autre.

Hellblade : Senua's Sacrifice 
Combat

Ce que l’on en pense vraiment :

Portrait Madjack

Vous l’aurez compris, les développeurs ont réalisé une œuvre majeure dans l’industrie du jeu vidéo et surtout à la veille d’un nouvel opus, il serait dommage de ne pas avoir fait le premier opus. En résumé, nous avons un moteur graphique dernière génération qui donne un rendu incroyable, un sound design à vous rendre fou avec une ambiance froide et lugubre. Tout cela est tellement beau et réaliste, dans une mythologie nordique des plus saisissants car cela se passe chez les Vikings. Tout cela est sublimé par le jeu de cette actrice hors du commun. Je vous le dis, vous ne ressortirez pas indemne de Hellblade : Senua’s Sacrifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.