GAMING

Pokémon Arceus

Pokémon Arceus

Pour nous soutenir tout en te faisant plaisir

À moins de vivre dans une grotte depuis 1996, vous avez déjà très certainement entendu parler de ces petits monstres aux allures adorables ? D’accord, ce n’est pas le cas de tous (coucou Tadmorv) mais on apprécie tout de même leur compagnie. Leur but ? Combattre entre eux et remporter la victoire ! Un gameplay relativement simple, mais c’est ce qui fait le charme de cette licence.

C’est donc en 1996 que les deux premiers jeux (Pokémon version rouge et vert) sont sortis au Japon. Il faudra attendre 1999 pour que nous puissions enfin bénéficier de la licence, sous la version rouge et bleue

Paysage - Pokémon Arceus

Et pour la nostalgie, ça se passe ici 

Par la suite, il a eu plusieurs générations : la version jaune (2000), les versions or et argent (2001) et Diamant et Perle (2007). Ces derniers ont d’ailleurs bénéficié récemment d’une version remasterisée sur switch. Tout cela n’est qu’une mince partie de ce que le studio dispose dans sa poche. On peut ajouter également d’autres styles de jeux comme “Pokémon Art Academy” (2014) ou “Détective Pikachu” sorti en 2018 en Europe.

La licence bat son plein et Game Freak ne cesse de nous faire plaisir en sortant de tout nouveaux jeux. Que ce soit en version remastérisée ou en faisant preuve de nouveauté. 

Vent de fraicheur - Pokémon arceus

Malgré les années qui défilent, Pokémon à su s’installer dans les mœurs et ceux, quel que soit notre âge. Le plaisir est toujours là. Le côté magique de la licence car le jeu arrive à combiner la nostalgie et la découverte. On ne s’en lasse pas !

L’année 2022 est donc l’occasion pour petits et grands, de découvrir le tout nouveau bébé du studio “Pokémon Arceus”. Il symbolise un vent de fraîcheur pour l’éditeur. “Pokémon Arceus” fait preuve de nouveauté dans la saga et c’est ce que nous allons dès à présent découvrir. 

Attrapez-les tous 

Ici, pas question de professeur Chen, Orme ou Seko ou qui sais-je encore. Dans ce nouvel opus, nous ferons la rencontre du professeur Lavande basé à Rusti-cité, la ville de départ.

Professeur Lavande avec Héricendre, Brindibou et Moustillon
Héricendre, Brindibou, et Moustillon accompagné par le Professeur Lavande

Découvrez dès à présent un court Gameplay 

Attention néanmoins aux éventuels spoilers puisque la vidéo a été tournée après plusieurs heures de jeu. Un choix de notre part pour vous partager un maximum d’expériences. sur ce tout nouveau jeu.

Ce sera notre première rencontre via le jeu, car il apparaît dès le début. Celui-ci nous propose notre toute première quête. L’aider à récupérer ses 3 pokémons : Héricendre (type feu – 2ème génération), Moustillon (type eau – 5ème génération) Brindibou (type plante – 7ème génération) soit les 3 starter de départ. Un choix qui divisera bons nombres de joueurs, ancienne ou nouvelle école ? Le choix vous appartient.

Vous ne mettrez pas si facilement la main sur votre premier pokémon. Pour cela, il faudra avancer dans le jeu et apprendre les bases de la licence : le lancer de pokéball ! 

Smarceus - Pokémon Arceus
Le smarceus, la pointe de technologie. Un petit bijou vous permettant de visualiser la carte de la région ainsi que vos quêtes.

Aurel notre compagnon
Aurel n’hésitera pas à vous soutenir à chaque instant

Pour cet opus, la méthode sera un légèrement différente. Il sera possible de lancer directement votre pokéball, pour pouvoir mettre la main sur le pokémon en question et éviter un potentiel combat. Cependant, cela dépendra de ce qui se trouve en face de vous… Mais tout cela sera évoqué par la suite.

Après quelques minutes de jeu, vous arriverez à Rusti-cité, et vous ferez la rencontre de votre futur partenaire Aurel (masculin) ou Lucia (féminin). Le sexe de votre acolyte sera automatiquement oposé au votre. Pour le test de ce jeu, je me suis redirigé vers le personnage féminin, c’est donc Aurel qui m’accompagnera le long de mon aventure.

Un jour, je serais le meilleur attrapeur

Nous voilà dans notre petit village qui fera office de base puisque le quartier général du groupe Galaxie s’y trouve. Vous ferez très rapidement la rencontre (glaciale) de Selena, cheffe des corps de chercheurs qui semble ne pas être ravie de votre arrivée.

Pour elle, il n’est pas question de rester les bras croisés sans rien faire. Âgée de seulement 15 ans, si vous souhaitez rester, il faudra faire vos preuves, il va falloir capturer des pokémons ! Un air semblable à Sacha qui, du haut de ses 10 ans, doit partir seul en quête d’aventure. Merci maman et bon débarras ! 

Un objectif qui pourrait paraître simple pour n’importe quel fan de la licence, mais dans cet opus, l’exercice semble quelque peu différent. Capturer des pokémons ici n’est pas à la portée de tous. Vous êtes donc porteur d’un incroyable talent ! Il ne vous reste plus qu’à faire vos preuves si vous souhaitez rester parmi vos nouveaux amis.

Fabrication équipement - Pokémon Arceus
Un dresseur mutli-tâches

En plus de devoir accomplir la tâche en tant qu’attrapeur de Pokémon, vous devrez également répondre à la demande des artisans. La grande nouveauté ici, c’est qu’il vous sera possible de créer vos propres objets, et plus particulièrement vos pokéballs. Bien entendu, le marchand sera toujours présent via le jeu. Honnêtement, la fierté de créer son propre équipement, il n’y a rien de mieux ! 

Des combats dynamiques 

Parlons de combats car c’est très certainement ce qui nous attire le plus dans ce type de jeu.

En jouant à la licence de chez Game Freak, nous avons été habitués durant de nombreuses années à un style de combat bien particulier. Un 1 VS 1 (voir parfois 2 dans certaines versions).

  • Avant de passer à la capture, il faudra avant tout s’approcher de votre objectif. Certains pokémons seront plus vigilants que d’autres. Il faudra donc vous accroupir ou vous camoufler à l’aide des hautes herbes présentes dans les parages. 
Attrapez-les tous !
Ne courez pas dans les hautes herbes
  • Le système de bataille fait peau neuve sur différents points. Il est désormais possible de capturer un pokémon sans lancer un combat. Tout dépendra de son niveau de menace (qui est évalué sur plusieurs paliers), comme vous pouvez vous en doutez, plus celui-ci sera élevé, plus la capture automatique sera difficile. Il sera donc possible d’enchaîner les réussites sans enclencher de combat. C’est d’ailleurs un point plutôt positif quand on connaît les conditions pour compléter le pokédex. 
  • Si la capture n’est pas directe, il faudra alors passer en “mode attaque”. On retrouve donc le fameux 1 VS 1. Globalement, on retrouve le même style qu’autrefois, le tout remanier avec des animations toujours aussi sympathiques. Jusqu’à maintenant, le dresseur était mis de côté et plus particulièrement à l’abri des attaques. Dans ce monde, les pokémons n’auront aucune pitié et n’hésitent pas à vous attaquer directement avant d’entamer le duel. Heureusement pour vous, vous faites preuve d’une souplesse digne d’un gymnaste et il sera possible d’échapper à la moindre agression en réalisant une roulade. 
Combat - Pokémon Arceus

Je capturerai sans répit 

Ce tout nouvel opus marque la renaissance de Pokémon, car remplir le pokédex n’a jamais été aussi compliqué. Il ne sera pas simplement question de capturer le dit pokémon. Différentes tâches seront requises avant de pouvoir afficher un 100 % ! 

Quel soulagement de voir que notre bon vieux Pokédex est toujours de la partie. Malgré les années, celui-ci est toujours présent dans la licence, un véritable régal pour de nombreux joueurs qui ont toujours rêvé de le compléter. 

Pour rappel, c’est une véritable encyclopédie regroupant toutes les données sur les pokémons aperçu et collecté. Pour le compléter, il vous faudra donc de longues heures devant vous. Généralement, cela demandait des échanges entre amis, la bonne vieille époque du câble link (j’avoue ça met un sacré coup de vieux).

Pour “Pokémon Arceus”, on change la donne et on complique un peu plus la tâche du 100 % ! Si vous souhaitez l’obtenir, il vous faudra parcourir de nombreux kilomètres, beaucoup et espérer tomber plusieurs fois sur le même Pokémon.

Le principe est simple, pour que les données soient enregistrées il vous faudra capturer plusieurs fois le même pokémon, voire même réaliser différents objectifs, comme réussir à s’en emparer sans vous faire surprendre. La taille sera également de mise. 

Différentes Tâches - Pokémon Arceus

Remplir un Pokédex n’a jamais été aussi long. Il faudra compter 242 pokémons pour le remplir intégralement. On vous avait prévenu que de longues heures s’offraient à vous.  

Le principe de capturer le même Pokémon plusieurs fois pourrait paraître lassant, mais à la grande surprise cela devient presque addictif. Le fait d’attraper sans passer par la case combat y joue beaucoup et réduit grandement la corvée. Il vous sera donc nécessaire d’avoir un grand nombre de balles, d’où l’utilité de la fabrication artisanale. 

Un voyage d’apprentissage

Là où “Pokémon Arceus” a beaucoup fait parler de lui, c’est pour son monde ouvert. Bingo, sortez le champagne ! Après tant d’années nous pouvons enfin nous promener comme cela nous chante, à nous la liberté… Attendez, on me dit dans l’oreillette que chaque chose a ses limites.  Bien que le monde ouvert soit vaguement annoncé, celui-ci a malgré tout une limite. Vous pensiez vraiment pouvoir vous rendre où bon vous semble ? À notre grande déception, l‘opus n’est pas totalement un monde ouvert. Très régulièrement, des murs invisibles vous bloquent sur votre route. Autre point important, les zones seront débloquées au fur et à mesure de votre aventure, à chaque objectif réalisé. Donc Arceus n’est pas véritablement un monde ouvert. 

Parcourir des kilomètres

Même si celui-ci dispose d’une limite, elle reste tout de même raisonnable. Et vous aurez tout de même un bon nombre de kilomètres à parcourir. D’ailleurs, plusieurs binômes sont présents, ce qui rajoute un certain plaisir lors de l’exploration.

Pokémon Arceus

Précisons également qu’un cycle, jour et nuit, sera présent durant votre aventure. Soyez rassuré, l’heure de jeu ne sera pas évaluée par rapport au temps réel. Inutile de faire une nuit blanche pour espérer tomber sur un pokémon de type spectre. Si vous souhaitez modifier l’heure et mettre la main sur un pokémon spécifique il faudra tout simplement vous rendre dans un bivouac (lieu de camp) et cliquer sur votre tente ou demander au PNJ présent de piquer une petite sieste. Être dresseur peut s’avérer être fatiguant. Dernière chose à savoir, la météo sera aléatoire et pourra être modifiée lorsque l’heure sera modulée. Cette dernière aura bien entendu une conséquence sur vos prochaines captures.

Un petit air de nostalgie :

Certains points pourraient presque nous manquer, comme la présence des centres Pokémon et la jolie infirmière Joëlle. On pense également à la pension Pokémon, la bonne époque à Doublonville. Tirons également un trait sur la bicyclette qui était encore présente sur Pokémon Bouclier / épée. 

Ses nombreux changements laissent place à des nouveautés. Les centres pokémon n’ont plus d’utilité puisque les soins se font via la tente ou les PNJ. Quant à la bicyclette, celle-ci est remplacée par quelque chose de plus grand. Et bizarrement, le vélo d’antan ne va pas nous manquer ! 

Où est l'infirmière Joelle ?
Mais où est donc l’infirmière Joëlle ?

Beaucoup de remaniement qui laissent place aux nouveaux joueurs et aux plus anciens une toute nouvelle facette de leur enfance. Malgré la sortie récente de “Pokémon Arceus”, il n’est jamais trop tard pour ressortir sa bonne vieille gameboy color. 


Ce que l’on en pense vraiment :

Grande fan de Pokémon depuis les toutes premières versions donc Arceus était une évidence pour moi. Il faut cependant avouer que la nouveauté m’a freiné jusqu’au point d’hésiter à acheter le jeu comme pour beaucoup d’anciens joueurs. Et pourtant, me voilà dans mon centre culturel le jour de sa sortie.

À ma grande surprise, j’ai apprécié les nombreuses nouveautés que le jeu apporte, un sentiment de redécouvrir l’univers Pokémon. Il est tout bonnement formidable et dédié aux nouveaux, comme aux anciens joueurs. Cependant, il vous faudra accepter les nombreux changements qui sont bien loin des premières versions. Quelque déception comme des graphismes parfois fades, mais ce léger défaut est très rapidement oublié.

Mon conseil ? En jouant à ce tout nouvel opus, passez outre les premiers jeux et découvrez une toute nouvelle façon de jouer en compagnie de nos petits monstres préférés ! 

Lire notre article ” New Super Lucky’s Tale”

  • Un nouveau gameplay plus dynamique
  • Un quasi monde ouvert
  • Un sentiment de (re)découverte
  • De jolies animations
  • Des quêtes secondaires qui enrichissent la partie
  • Les tâches du pokédex rendent celles-ci plus longues
  • La fabrication artisanale
  • Un petit prix plus qu’abordable
  • Des graphismes un petit peu décevant
  • Une IA parfois élevée.
    Depuis quand un Etourmi fait aussi mal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.