TEST GAMING

Islets

Islets est un jeu de type metroidvania indépendant. Il a été créé par Kyle Thompson et édité par Armor Games Studios. Il est sorti le 24 août 2022 sur PC, Nintendo Switch, Xbox One et Xbox Series X|S.

Synopsis officiel de Islets

Iko est un guerrier en herbe plein d’espoir qui explore ciel et terre pour réunir une série d’îles flottantes. À bord de son vaisseau branlant, il doit voyager d’île en île pour réactiver le noyau magnétique de chacune d’entre elles tout en affrontant les adversaires qui se dressent sur sa route.

Islets est un metroidvania étonnamment plein de tendresse dans lequel tu établiras des liens avec les gens qui t’entourent. En réunissant les îles et en devenant ami avec des personnages attachants, le monde s’agrandit. Et révèle de nouvelles parties de chaque zone qu’Iko peut alors explorer. Fouille les moindres recoins afin de récupérer les multiples améliorations cachées dans ce monde et relève ses innombrables défis secrets !

Il y a aussi un guide qui pourra te faire visiter, mais prends garde. Il a un comportement vraiment étrange…

Mouse Knight

Comme dit dans le synopsis officiel ci-dessus, on incarne donc Iko. Un guerrier souris qui doit s’aventurer dans un monde qui a été détruit et divisé en plusieurs îles. Au total, il y a 5 îles, donc 5 mondes aux allures, ambiances, thèmes différents. Un peu comme Hollow Knight, il y a donc 5 régions qui diffèrent. Notamment par la musique mais bien évidemment au travers de leurs bestiaires. Dans le premier monde on rencontre des monstres carottes alors que dans le dernier monde on n’en croise jamais. Le but du jeu est donc de rassembler ce monde qui a été détruit afin de recréer une seule et même grande île.

Gameplay

Iko a comme armes son épée et son arc. Tout au long de l’aventure, on trouve des améliorations. Ces amélioration permettent d’ajouter par exemple la cadence de tir des flèches, avoir plus de flèches, plus de dégâts etc…

Mais on trouve également des capacités : double saut, grimper au mur etc… 
Dans Islets, il y a plusieurs boss à battre, la difficulté en mode normal est assez bien équilibrée. Le jeu n’est pas punitif. Il suffit de bien connaître les techniques des boss et le tour est joué. Quelques-uns m’ont donné du fil à retordre. Mais une fois que j’ai compris que les mouvements se répétaient je pouvais anticiper.

Lorsque nous ne sommes pas en train d’explorer les îles, nous avons la possibilité d’aller en ville. Aller en ville permet d’améliorer nos armes, nos points de vie. Mais également d’acheter d’autres améliorations afin de nous aider dans nos explorations. Dans cette ville, on se balade en petit bateau volant. Avec ce nouveau moyen de déplacement, il y a des phases où l’on rencontre des boss. Et les combats sont différents, là nous sommes donc dans notre bateau volant et nous tirons des projectiles.

End game

A la fin du jeu, on débloque une arène de boss. Ce mode permet de battre les boss rencontrés dans le jeu en les enchaînant. Bien évidemment on retombe avec les stats du début du jeu. Donc moins de vie, moins de flèches, moins de capacités. Mais à chaque combat remporté on récupère des stats en plus. Ce qui permet de nous aventurer plus loin dans cette arène. L’arène est disponible en 3 niveaux de difficultés : facile, normal et difficile. 

Ce que l’on pense vraiment d’Islets

Étant fan de Hollow Knight, j’ai trouvé quelques similitudes, bon forcément ce sont tous les deux des metroidvania. La seule différence c’est que dans Islets nous ne pouvons pas nous soigner. Nous sommes obligés de trouver un point de sauvegarde. J’ai fini le jeu en 8h, ce qui permet de ne pas trop se perdre. J’ai bien aimé son style graphique et les musiques. La difficulté en normal est assez bien dosée, je suis morte 98 sans rager. Un jeu créé par un seul développeur sans trop de bugs et ayant une durée de vie correct. Si vous aimez les metroidvania et les jeux indépendants aux graphismes faits main alors ce jeu est pour vous !

  • Sa durée de vie : 8h.
  • Sa carte bien claire pour se repérer.
  • Son design graphique est fait à la main.
  • Sa musique.
  • On ne peut pas se soigner.
  • Les points de sauvegardes et de téléportation sont loin.
  • On ne peut pas dasher en plein saut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *