TEST GAMING

The Suicide Of Rachel Foster

The Suicide of Rachel Foster est un jeu d’aventure narratif à la première personne, développé par One-O-ONE Games (studio italien) et édité par Daedalic Entertainment. Sorti le 19 févier 2020 sur PC, le 9 septembre 2020 sur PS4 et Xbox One et enfin sur Nintendo Switch le 31 octobre 2021 (Chouette cadeau d’Halloween). Le jeu est en anglais sous-titré français.

The Suicide Of Rachel Foster
TEST RÉALISÉ SUR PS4

Avant de vous parler de ce jeu indépendant prenant, je tiens à préciser que les thèmes abordés ne sont pas des plus joyeux. Le titre à dû vous mettre la puce à l’oreille. Suicide, adultaire, souvenirs douloureux, héritage empoisonné, le tout lié à un hôtel familial me donnant l’impression de sortir tout droit du roman Shining de Stephen King.

Nicole Wilson et l’Hôtel Timberline

Dans The Suicide Of Rachel Foster, vous incarnez Nicole Wilson, une jeune femme de 26 ans quelque peu tourmantée. Votre “aventure” débute suite au décès de votre tendre maman. Elle vous a laissé une lettre pour exprimer sa dernière volonté : mettre en vente l’Hôtel de votre père, le Timberline, que vous avez dû quitter précipitamment 10 ans auparavant, et donner une partie à la famille de Rachel Foster (mais qui est-elle ? Je vous explique ça très rapidement..)

Nous sommes en décembre 1993, dans le comté de Lewis ans Clark dans le Montana aux Etats-Unis. 

Suite à un trajet quelque peu risqué dû à la neige vous arrivez tant bien que mal à accéder au garage privé. L’avocat M. Jenkins quant à lui ne semble pas encore là, personne pour vous accueillir. 

Vous prenez donc la décision de commencer à arpenter rapidement cet endroit familier et tant redouté à la fois. Plus vite les papiers seront signés, plus vite vous pourrez repartir, avant que votre passé ne resurgisse. Vous n’étiez qu’une jeune adolescente passionnée de musique, jeu vidéo et d’astrologie, lorsque votre père Léonard McGrath débuta une relation avec votre camarade de classe Rachel Foster, âgée de 16 ans. Lorsque votre maman, Claire Wilson, découvre cette relation interdite, Rachel, alors enceinte de quelques semaines, met fin à ses jours. 

âme sensible s’abstenir

Je vous avais prévenus, le sujet de ce jeu est très difficile. 

Redécouvrir ce lieu où vous avez vécu votre enfance fait hélas rapidement remonter ces mauvais souvenirs. Surtout lorsque vous retrouver votre chambre, restée intacte, comme si le temps s’était arrêté… 

The Suicide Of Rachel Foster

Vous remarquez un ancien téléphone sur votre bureau, qui se met à sonner. Un certain Irving de l’agence FEMA, une agence de gestion d’urgence, vous prévient du retard de votre avocat dû à la tempête de neige qui fait de gros dégâts sur la route.

Étrangement ce Irving semble bien connaître l’histoire de votre famille. Agacée, vous essayez dans un premier temps de trouver une solution pour rebrousser chemin et rentrer chez vous. Mais hélas, ce fichu garage, refuse de s’ouvrir. Une fois calmée, vous reprenez contact avec Irving qui vous conseille de commencer à réaliser l’état des lieux nécessaire pour la mise en vente. Direction le second étage, qui a été malheureusement très touché par l’abandon du lieu. 

Le gameplay

Maintenant que le cadre, sympathique ou pas, est posé, parlons un peu du mécanisme du jeu. Sa prise en main est agréable grâce à une caméra plutôt bien maîtrisée. Les interactions sont simples et fluides, ouvrir les portes, prendre en main des objets pour les manipuler à la recherche d’indice, une petite lampe pratique et pas pratique à la fois (vous comprendrez rapidement pourquoi je dis ça quand vous l’aurez trouvée).

Par contre, niveau durée de vie, c’est assez rapide. Comptez 5 heures en prenant le temps de tout analyser et 3 heures si vous êtes plutôt du genre à suivre directement les indications de Irving sans faire de détour. 

Une ambiance à la The Shining

Étant une amoureuse de livre et de jeu narratif tel que celui-ci, avec des choix de réponses, et une certaine liberté de mouvement, The Suicide of Rachel Foster m’a interpelé. Dès les premières minutes de jeu, l’ambiance mystérieuse et dérangeante s’installe. Le thème y est pour beaucoup, mais l’ambiance est particulièrement bien étudiée. Les musiques, les sons inquiétants de ce bâtiment vieillissant qui se détériore, une architecture labyrinthique, des pièces figées dans le temps et cette étrange sensation de ne pas être seule ne vous lâche pas.

Graphiquement parlant, je le trouve très propre. La lumière est très bien gérée et pour les plus peureux dans le noir, vous pouvez augmenter la luminosité et vous balader sans devoir utiliser la lampe. Mais cela cassera votre immersion. (J’ai tenté car j’étais perdu et prise d’un coup de flippe ahaha)

Il y a pas mal de mon point de vue, pas mal de clins d’œil à The Shining mais je ne sais dire si c’est voulu ou non. La tempête de neige, la salle de la chaudière, l’hôtel lui-même avec ses loooongs couloirs rouges au premier étage, sa salle de bal, etc. 

CE QUE L’ON EN PENSE VRAIMENT :

Portrait Noune

J’ai beaucoup apprécié découvrir la vie de Nicole Wilson, bien qu’elle soit tragique. C’est pour moi important que des jeux traitent de sujets de vie, même si l’exercice s’avère très difficile. Pas évident de réussir à captiver ses joueurs ! C’est un style de jeu qui se rapproche d’un film interactif qui vous offrira une soirée angoissante et pleine de questionnements. Bien que j’aurai apprécié que nos choix aient un véritable impact, mais c’est un bon jeu. 
Si vous n’avez pas encore tenté ce genre de jeu, mais que j’ai réussi à attiser votre curiosité, n’hésitez pas à me contacter via Le Geek Paresseux, je serai ravie de vous donner quelques titres que j’adore.

  • L’ambiance visuelle et sonore
  • Un thème fort et dérangeant
  • Un doublage et une traduction assez fidèle  
  • Disponible sur PC et console 
  • La durée de vie un peu courte
  • Les choix qui n’influencent pas vraiment l’histoire 
  • La lampe de poche amusante au début, mais un temps de “charge” aurait été appréciable. (Mais c’est un détail)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *